Mamou : une école française à la place d’une école franco-arabe, le choix divise…

Print Friendly, PDF & Email

L’école Franco-arabe Ansar, implantée dans le quartier Pettèl, secteur Wouro, dans la commune urbaine de Mamou a été construite il y a plus de 5 ans.Dans l’enceinte de ladite école, les parents d’élèves ont creusé un puits avec l’aide du gouvernement à travers son partenaire Plan Guinée.

C’est une école de 6 salles de classes. Contre toute attente, certaines personnes du quartier disent être propriétaires de l’espace qui abrite ce temple du savoir et s’opposent à son fonctionnement. Pour ne pas faire perdre les élèves au nombre de 209, les parents d’élèves ont supplié une personne de bonne volonté afin qu’elle mette sa maison à leur disposition en attendant qu’une solution soit trouvée à l’épineux problème. Entre temps, le propriétaire a récupéré sa maison puisqu’il avait des difficultés à loger sa famille.

En prélude donc à l’ouverture prochaine des classes et par peur de perdre les élèves, le bureau de l’APEAE Franco-arabe Ansar est aller rencontrer le maire pour dit-il entré en possession de l’école litigieuse que le gouvernement a construite pour la communauté surtout qu’elle est publique. Mais à en croire nos sources, des voix s’élèvent pour dire que si l’école doit désormais fonctionner, ce ne sera plus bilingue : franco arabe mais une école purement française en lieu et place. En l’absence du maire, son adjoint a reçu la délégation des plaignants et dit prendre acte de leurs revendications. Une plénière est prévue dans les jours à venir pour trouver une solution à ce litige.

Ousmane Loppe Barry correspondant à Mamou

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.