Connect with us

Societé

Mamy Diaby, DGA de la SOGEB : ‘’2019 est l’année du numérique en Guinée’’

Après avoir libéré la licence de la 4G à une société de téléphonie, la Guinée compte améliorer la qualité de la connexion internet en Guinée. Le directeur général adjoint de la société de Gestion et d’Exploitation du backbone National (SOGEB) qui était l’invité vendredi de l’émission ‘’Les Grandes Gueules‘’ de la radio Espace a expliqué que libéralisation de la 4G va permettre aux Guinéens une bonne qualité du service internet en Guinée.

« Notre pays a connu une mutation digitale, le taux de pénétration de l’internet en 2008 était de 0,4% de la population, ça représentait à peu près 42 mille guinéens, après 10 ans, le taux de pénétration de l’internet est passé à 33%. Moi je pense qu’on est trop dure avec notre pays, nous venons de très loin. Les populations guinéennes étaient confrontées à des problèmes, ces problèmes étaient physiques, liés aux installations. Il y avait aussi un problème spectral, lié aux fréquences. Donc avec la signature de cette convention qui permet de libérer une troisième fréquence 3G déjà, et une nouvelle fréquence 4G qui va améliorer davantage l’amélioration de la qualité des réseaux, l’amélioration des services et surtout l’innovation. La 4G va apporter beaucoup plus de capacité, beaucoup plus de fluidité », a expliqué Mamy Diaby.

Par ailleurs, il a précisé qu’avec le lancement de la fibre optique qui, selon lui, est prévu cette année, les coûts vont baisser au profit des consommateurs.

« 2019 est l’année du numérique en Guinée pour deux raisons, le lancement de la fibre optique et la libération de la licence 4G. Mais il ne s’agit pas d’aller appuyer sur un bouton pour que les choses avancent. Quand on mettra en service la fibre optique, il y aura la baisse des coûts, certains me demandent pourquoi un tel investissement dans un pays à économie fragile, c’est parce qu’on veut faire la promotion d’une société nationale de l’information, pour que le Guinéen partout où il se trouve sur le territoire national, qu’il ait accès à internet. Donc il y aura la baisse des coûts et quand les coûts vont baisser, il y aura la fluidité du trafic », a-t-il ajouté.

Thierno Sadou Diallo

+224 626 65 65 39

 

Print Friendly, PDF & Email
Publicités
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Publicités

Suivez-moi sur Facebook