RDC: Mandat d'arrêt contre l'opposant Katumbi

Print Friendly, PDF & Email

L’opposant congolais Moïse Katumbi, candidat déclaré à la prochaine élection présidentielle, a été formellement inculpé dans une affaire de “recrutement de mercenaires”, et est “sous le coup d’un mandat d’arrêt”, a-t-on appris jeudi de source officielle à Kinshasa. Le chef d’inculpation est l'”atteinte à la sûreté intérieure et extérieure de l’État”, a précisé le parquet.

 
 

“M. Katumbi est inculpé. Le parquet [général de la République démocratique du Congo] a rendu sa décision. M. Katumbi ne jouit plus de sa liberté, il ne peut plus faire n’importe quoi, il est sous le coup d’un mandat d’arrêt”, a déclaré Lambert Mende, porte-parole du gouvernement congolais.
Interrogé sur la question d’une éventuelle arrestation de M. Katumbi, M. Mende a ajouté: “tout dépend maintenant de l’appréciation de la justice s’il faut le transférer ou pas” à Kinshasa.
“Ca peut être la résidence surveillée ou une incarcération”, a encore dit le porte-parole.
Les autorités congolaises avaient annoncé le 4 mai l’ouverture d’une enquête visant M. Katumbi après l’arrestation de quatre de ses gardes du corps, dont un Américain.
Selon certains de ses proches, M. Katumbi se trouvait jeudi après-midi dans un hôpital de son fief, Lubumbashi (sud-est).
Source: Belga

  1. Sylla 5 ans il y a
    Repondre

    Mais au diable kabila.
    Tchoco tchoco,tu quitteras le pouvoir en 2016.
    Merde. Quitte le pouvoir.
    15 ans suffit. Le Congo qui a tout pour être une grande puissance mondiale,souffre à cause de ton incompétence.
    Même si tu lances un mandat d’arrêt contre Jesus Christ,tu quitteras le pouvoir.
    Au revoir Kabila en 2016.

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.