Manif à Siguiri : ‘’quelqu’un qui connait bien Siguiri saura à travers les images que la population n’est pas sortie’’ (témoin)

Print Friendly, PDF & Email

Des jeunes se réclamant du mouvement ”Siguiri avant tout” étaient ce mardi, 14 juillet dans la rue à Siguiri (fief traditionnel du pouvoir) contre ”les promesses non tenues” du pouvoir. Selon nos informations, ces jeunes manifestants ont été vite dispersés à coup de gaz lacrymogènes et plusieurs cas de blessés ont été également enregistrés.

Joint par notre rédaction, un témoin des faits sur place qui a préféré gardé l’anonymat, a qualifié ces manifestants de ‘’badauds’’ pour la simple raison, dira-t-il, qu’une rencontre de négociation entre les sages et les vrais membres du mouvement Siguiri avant tout avait décidé de sursoir à toute manifestation.

« Vous savez, ce sont les membres d’un mouvement qui ont dit qu’ils vont manifester ce mardi, 14 juillet, dans la commune urbaine pour réclamer trois choses à savoir : le retour de l’eau, de l’électricité et la réfection totale des routes. Selon eux, le gouvernement a complètement oublié ces choses-la dans leur préfecture (Siguiri). Comme ils ont menacé qu’ils vont manifester aujourd’hui, il y a eu une négociation qui a été vite mise en place et cette négociation était pilotée par les sages. Au sortir de cette rencontre de négociation, les parties ont décidé de suspendre la manifestation. En suspendant la manifestation, un délai de quinze (15) jours a été donné pour que les travaux du projet d’adduction d’eau, l’opérationnalisation des six (6) groupes électrogènes déjà sur place et les travaux de pavage puissent commencer. D’ailleurs, après ladite rencontre de négociation, les sages sont passés sur les ondes de certaines radios privées de la place, pour remercier les jeunes qui voulaient manifester », dira-t-il.

Poursuivant, notre interlocuteur a tenu à préciser : « Donc, je peux vous affirmer que les jeunes qui voulaient manifester ce mardi ont renoncé à cause du respect qu’ils ont pour la notabilité et le maintien de la paix dans la cité. C’est la nuit que quelques autres jeunes qui n’ont pas pris part à la rencontre de négociation ont circulé partout et finalement les populations ont compris que ce sont des badauds qui voulaient profiter du mouvement. Ce matin, ce sont ces quelques badauds qui sont sortis, ils n’étaient même nombreux. Parce que la population n’a pas adhéré à leur mot d’ordre. Bref, ce sont quelques badauds manipulés qui sont sortis. Quelqu’un qui connait bien Siguiri, saura à travers les images que la population n’est pas sortie. »

Youssouf Keita

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.