Manif de l’UFDG et de l’ANAD : le mot d’ordre complètement ignoré, à Kankan

Print Friendly, PDF & Email

Malgré l’interdiction de toutes les manifestations, les leaders de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG) et de l’Alliance Nationale pour l’Alternance et la Démocratie (ANAD) ont appelé les Guinéens à sortir massivement dans les rues ce mercredi, 25 novembre 2020, pour exiger la libération de leurs compagnons « arbitrairement » détenus à la Maison Centrale depuis quelques jours.

A Kankan, fief traditionnel du parti au pouvoir (RPG Arc-en-ciel), ce mot d’ordre est complètement ignoré.

Contrairement à la capitale Conakry où les activités peuvent être paralysées par endroit comme à l’accoutumée, les banques, boutiques, pharmacies et stations-services sont ouvertes, tout comme le marché Dibida, le plus grand de la ville. Les citoyens vaquent librement à leurs activités habituelles sans être inquiétés par quoi que ce soit.

Aucun dispositif sécuritaire pour réprimander les manifestants n’est visible dans la ville. Depuis donc ce matin, aucune manifestation venant de l’UFDG et de l’ANAD na été constatée dans la ville d’Elhadj Cheick Fantamady Cherif. 

Ahmed Sékou Nabé, correspondant à Kankan

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.