Manifestants et contre-manifestants se sont affrontés à Siguiri : 2 blessés graves

Print Friendly, PDF & Email

La ville de Siguiri était agitée ce mardi 14 juillet 2020. Pour cause, ce sont des jeunes très en colère qui manifestaient contre le manque du courant électrique dans la Cité. Très tôt le matin, les manifestants munis de pancartes et banderoles qui laissent lire “pas de courant, pas d’eau ni de route donc pas de 3ème mandat”, ont investi la rue.

C’est un réveil inhabituel que les citoyens ont connu très tôt ce matin à travers cette manifestation. C’est autant rappeler que les jeunes avaient promis de manifester, et ils ont tenu leur promesse. Le mouvement qui n’avait rien d’un cadeau au pouvoir, a commencé au quartier Siguirikoura 1 pour rallier Siguirikoura 2 (quartier voisin ndlr) en passant par le grand marché. De là, le cortège s’est rendu au bloc administratif. C’est là que les premiers mots ont jailli.

« C’est le ministre Abdoulaye Magassouba qui aurait manipulé un autre groupe de jeunes de sortir contre nous. Ils ont blessé gravement un jeune manifestant à l’aide d’un couteau. En plus, la CMIS a gravement blessé un autre jeune à l’aide du gaz lacrymogène. Mais c’est le maire et le ministre Abdoulaye Magassouba qui sont à la base de tout ça », ont-ils expliqué.

Selon nos informations, beaucoup de personnalité sont citées de manipuler ces jeunes contre-manifestants. Les informations qui nous ont été données parlent de Siaka Barry, Cellou Dalein, Mamady Diawara… qui auraient financé ces jeunes là.

Au moment où nous mettions cet article en ligne, les commerces étaient fermés. Et les forces de l’ordre sillonnaient les rues. Un calme relatif régnait progressivement.

Moussa Koutoubou Condé, correspondant à Siguiri

+224622478601

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.