Manifs d’élèves à Conakry : le domicile du ministre de l’Education quadrillé par les forces de l’ordre

Print Friendly, PDF & Email

La ville de Conakry vibre au rythme de manifestations sans précédent d’écoliers. Ce lundi 20 novembre, des manifestations d’élèves sont signalées dans plusieurs endroits de Conakry, capitale guinéenne, alors que plusieurs leaders du syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée (S.L.E.C.G) sont mis aux arrêts

Des élèves de plusieurs grands lycées de Conakry sont sortis manifester leur colère contre l’absence de professeurs dans les salles de classe.

En ce moment, les circulations restent bloquées sur les principaux axes routiers de Conakry. L’autoroute Fidel Castro qui n’avait pas connu de perturbations la semaine dernière, est restée bloquée pendant des heures par les élèves du lycée Yimbaya dans la commune de Matoto où le domicile privé du ministre de l’enseignement pré-universitaire est surveillé par des agents des forces de l’ordre.

La route le prince, fidele à ses pratiques, n’est pas en marge de cette situation.  Des jets de pierres sont signalés un peu partout sur l’axe Hamdalaye-Bambeto-Cosa. Même scénario au niveau du lycée Kipé où des élèves règnent en maitres.

Dans la commune de Dixinn, ce sont les élèves du lycée Donka qui empêchent la circulation en déversant des ordures sur la route.

Depuis une semaine, le secteur de l’enseignement pré-universitaire traverse une crise sans précédent, une crise qui risque de perdurer dans les prochains jours puisque, les différents acteurs campent chacun sur sa position.

Thierno Sadou Diallo

(00224) 626 65 65 39

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.