Manifs du 14 et 15 décembre : ‘’il faut s’arrêter, prendre du recul’’, conseille Faya du BL

Print Friendly, PDF & Email

Répondant samedi, 12 décembre aux questions des journalistes à son siège en banlieue de Conakry, le président de Bloc Libéral (BL) Dr Faya Millimouno, qui n’a pas assisté à l’Assemblée générale hebdomadaire de son parti, s’est exprimé sur les prochaines manifestations projetées par ses pairs de l’opposition et du Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC) pour protester contre le 3è mandat d’Alpha Condé.

Dr Faya a par ailleurs profité de l’occasion pour inviter l’opposition à faire une trêve et revoir les stratégies de combat. Ajoutant qu’il ne donnera aucune consigne à ses militants pour les manifestations du 14 et 15 décembre prochains.

« En terme des droits et des libertés, au niveau du Bloc Libéral (BL) nous sommes toujours respectueux des droits et des libertés, donc nous ne pouvons pas condamner ce qui, à mon avis, est consacré par la constitution », indique-t-il. Avant de rappeler : « Personnellement, je n’étais pas à la réunion qui a pris la décision mais je suis du FNDC. Nous n’avons pas donné de consigne de participation à nos membres. Nous pesons particulièrement au Bloc Libéral, à ce stade de nos activités par rapport au troisième mandat d’Alpha Condé, nous pensons que l’opposition a le devoir de s’arrêter et d’essayer de réfléchir au contexte avant de pouvoir continuer. Parce que ce que nous avons commencé à constater, pendant les derniers mouvements, est que les consignes qui sont données ne semblent plus être respectées. Ça veut dire que les populations ne semblent plus être en accord avec les leaders politiques. En pareille circonstance, il faut s’arrêter, prendre du recul et voir comment le combat peut être relancé », a souhaité le président du Bloc Libéral et membre du FNDC.

Mamadou Yaya Barry

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.