Manifs: situation tendue à Kamsar, le Kountigui à la rescousse…

Print Friendly, PDF & Email

Après le site minier de la société UMS à Kaboyé, le Kountigui de la Basse Côte, El Hadj Sèkhouna Soumah, en compagnie du gouverneur, Colonel Sékouba Trèsor Camara et le préfet, Colonel Fodé Aboubacar Sylla, s’est aussi rendu dans la sous-préfecture de Kamsar en ébullition depuis 4 jours.

 A Kolaboui, le véhicule privé du patriarche de la Basse Côte a essuyé des jets d’eau de la part des femmes réclamant le courant électrique.

Arrivé à Kamsar, la délégation de Kountigui et celle des autorités administratives se sont vues confrontées à d’énormes difficultés liées à la levée des barrages érigés ça et là par des femmes en colère.

 Tout au long de la traversée, le patriarche de la Basse Côte s’est humblement adressé aux grévistes toutes vêtues en T-shirts rouges.

Dans la marrée humaine, on pouvait entendre ceci:  » On veut le courant, Excellence, Doumbouya, Mokhotammou Guersoma Fo Doumbouya Fa, on ne veut pas l’argent, on veut le courant, CBG zéro, ANAIM zéro, GAC zéro, à bas le mensonge, fini les fausses promesses… »

A Kamsar, à chaque 50m de la traversée titanesque, la délégation se heurtait à un barrage où des femmes ont confortablement installé des tentes. 

Et au niveau de tous ces barrages, des jeunes filles et garçons dansaient et chantaient à gorge déployée.

Dans la Cité industrielle de Kamsar, les boutiques et magasins sont restés fermés durant les manifestations.

Pendant ce temps, les pêcheurs artisanaux, des fumeuses et poisson,  et vendeuses de poissons de plaignent.

A son arrivée à Kamsar, le Kountigui de la Basse Côte a demandé aux manifestantes de lever les barrages et aller aux négociations pour tenter de trouver solution à la crise qui mine les activités dans la Cité industrielle de Kamsar Bagataye.

Depuis plus de 72 heures, les femmes leaders peinent à sensibiliser les manifestantes en vain. 

 A Kamsar, les sages, femmes leaders et autorités administratives sont mis à contribution pour la réussite des négociations qui se déroulent à la Villa 3 Avril de Kamsar.

Mamadouba Camara

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.