Manque d’eau à Labé : la SEG bénéficie de 10 mille litres de carburant pour la reprise de la fourniture d’eau

Print Friendly, PDF & Email

Après plusieurs semaines d’interruption, l’eau de la Société Guinéenne des eaux (SEG) a recommencé à couler de nouveau dans les robinets ce dimanche, 26 janvier 2020, dans a commune urbaine de Labé. Cette fourniture a été rendu possible suite à l’appui du préfet, Elhadj Safioulaye Bah qui a pu obtenir 10 mille litres de carburant, pour la reprise des activités.

« Labé va avoir de l’eau aujourd’hui. Ça fait 5 jours, nous sommes bloqués à cause des évènements qui ont été enregistrés dans la ville. Heureusement, nous avons eu 10 mille litres de carburant dans une station d’essence à Thiagué. Donc, nous allons aider les citoyens de Labé à avoir de l’eau », explique Elhadj Safioulaye Bah.

A la question de savoir pourquoi à chaque fois que la Société Guinéenne des Eaux (SEG) rencontre des difficultés à Labé, c’est le préfet qui la vienne en aide, notre interlocuteur répond en ces termes :

« SEG, EDG, les hôpitaux sont des services publics. Les prix exacts ne peuvent être appliqués. A l’EDG, le kWh est acheté à 800 à 900 fg. Une bougie qui coûte plus de 1000 fg. Maintenant, le mètre cube d’eau n’attend même pas 1000 fg. Donc, ce  sont des services publics de l’Etat. C’est pourquoi on ne peut pas faire payer les citoyens les prix normaux, c’est pourquoi l’Etat subventionne. A Labé, nous avons environ 3 mille abonnés et quand vous regardez les factures, c’est entre 60 mille et 70 mille fg.  Si vous multiplier cela, ça ne pourra pas prendre les frais de carburant et les autres charges. Il faut que l’Etat subventionne », rappel Elhadj Safioulaye Bah.

Tidiane Diallo, depuis Labé

 

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.