Marche de l’ultimatum du FNDC : voici le rapport d’observation de la Jeunesse CEDEAO-Guinée

Print Friendly, PDF & Email

« Marche de l’ultimatum » à Conakry et dans certaines villes de l’intérieur notamment à Labé, Pita, Télimélé, Koundara, Labé…

En ce qui concerne la zone spéciale de Conakry, cette marche a commencé au rondpoint de la Tannerie (commune de Matoto) pour s’achever sur l’esplanade du stade du 28 septembre en passant par l’aéroport, Gbessia-Kondébounyi et Hamdallaye.

L’objectif étant selon les organisateurs, d’exprimer pour une nouvelle fois leur ferme opposition à tout projet de nouvelle constitution ou de troisième mandat pour l’actuel Président de la République. C’est dans ce cadre que la Jeunesse CEDEAO- Guinée, en tant qu’organisation de la société civile à dimension sous régionale et dans son rôle de veille et d’alerte, a déployé ses Observateurs tant à Conakry qu’à l’intérieur du pays.

La démarche vise à s’assurer d’une part, du respect du droit de manifester conformément à la loi, mais aussi d’identifier les incidents et autres comportements à risque de nature à compromettre les acquis démocratiques et la stabilité du pays…

Rapport d'observation de la JEUNESSE CEDEAO de la Marche d'ultimatum du FNDC

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.