Connect with us

Politique

Marche des femmes du FNDC à New York : Mariame, la fille de Sano ‘’espère qu’Alpha Condé finira par écouter le peuple’’

Published

on

Mariame, la fille d’Abdourahmane Sano, coordinateur national du Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC) qui étudie aux USA était hier parmi les manifestantes qui ont fait sit-in devant le siège des Nations Unies à New-York contre le changement de Constitution en Guinée.

Selon Echos de Guinée, la fille de Sano s’est inscrite dans le combat de son géniteur qui croupit depuis octobre dernier à la Maison centrale pour ‘’manœuvre et acte de nature à compromettre la sécurité publique et à occasionner des troubles à l’ordre public’’.

« Aujourd’hui, je me sens bien. Je suis fière de mon père et des autres leaders du FNDC. Je suis encore plus fière du peuple de Guinée. On a vu ce qui s’est passé le 14 novembre, on a vu ce qui s’est passé le 7 novembre. Les gens continuent à sortir massivement, à persister et franchement, en tout cas, à mon existence, c’est la première fois dans l’histoire de la Guinée où le peuple se rassemble tous derrière un mouvement pareil. Il est donc bien temps pour la démocratie dans notre pays, malgré ce qui se passe, l’injustice que nos leaders vivent en ce moment. C’est vraiment un moment de fierté pour tout le monde », dit Mariam, citée par l’organe en ligne. Elle ajoute que sa maman a le moral désormais haut.
«  (…) C’est donc vraiment difficile pour elle. Mais, comme je vous l’ai dit, on essaye toujours de revenir sur le fait que le combat c’est pour le peuple et qu’il y a des milliers de guinéens qui n’ont pas les mêmes opportunités que nous, qui sont en train de souffrir plus que nous, qui ont besoin de ce combat, qui ont besoin d’une chance et du développement dans notre pays. On continue à garder espoir et on espère que Alpha Condé finira par écouter le peuple. (…) Ne donnez pas place aux intimidations du président ou des forces de l’ordre. Ils finiront par comprendre qu’ils travaillent pour nous, ils ont donc l’obligation de nous écouter », assure-t-elle.

Mohamed Cissé

 

Print Friendly, PDF & Email
Publicités
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Publicités