Marché Madina: le règne de l’anarchie et du désordre !

Print Friendly, PDF & Email

Au marché de Madina, le constat est à la fois amer et inquiétant.   En ces moments de déguerpissement des emprises des voiries entreprises par le gouvernement guinéen,  ce grand marché reste encombré. Ce, à cause de l’occupation anarchique de la chaussée par les vendeurs de tout genre. Des encombrants physiques par tout, aussi bien sur l’autoroute que sur la route du Niger, selon le constat de notre reporter. 

Le gouvernement guinéen, à travers le ministère de la Ville et de l’Aménagement du Territoire, a lancé il y a quelques semaines dans toutes les communes de Conakry son opération de dégagement des emprises des voiries pour donner une belle image à la capitale guinéenne. A Madina, le grand centre de négoce,  boutiques,  magasins, kiosques et autres encombrants physiques poussent comme des champignons.  

Nos premiers constats ont été effectués sur l’autoroute au niveau de la Casse où les vendeurs de pièces en détail règnent en maîtres absolus. Ici les principes d’installation sont loin d’être respectés. Ces vendeurs qui n’ont pas accepté de se prêter à nos questions envahissent presque toute la chaussée.

Du marché Avaria au pont de la SIG,  ce sont les femmes vendeuses de chaussures,  de chemises et d’autres articles qui dictent leur loi sous l’œil impuissant de la police et de la garde communale. Circuler à moto ou dans la voiture sur cette passerelle est devenu un véritable parcours du combattant pour les chauffeurs. 

Le pire de nos constats, c’est sur la route du Niger.  Ici, il faut dire sans ambages que la chaussée est complètement prise d’assaut par les commerçants.  Un embouteillage monstre se forme à longueur de journée sur ce tronçon et affecte la fluidité de la circulation.  Ce, par le fait que vendeuses et vendeurs ont construit des baraques à l’aide de bois et des tables-bancs le long de la route. Chose qui provoque des cas d’accident puisque les conducteurs de taxi ont un petit espace pour circuler en toute sécurité. 

Cependant pour l’effectivité de l’opération de démolition entamée par le gouvernement guinéen,  le ministère qui en a la charge doit se pencher sur cet autre pan de la situation pour désengorger et mettre de l’ordre au grand marché de Madina.

Yamoussa Camara 

657851102

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.