Maroc-Gabon : entretien entre le Roi Mohammed VI et le président Ali Bongo et remise d’un don de fertilisants

Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, a eu, mercredi au Palais Présidentiel à Libreville, un entretien avec Son Excellence Monsieur Ali Bongo Ondimba, Président de la République gabonaise.

Cet entretien, élargi par la suite au ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, M. Nasser Bourita, à la ministre déléguée auprès du ministre gabonais des Affaires étrangères, Mme Yolande Nyonda et au Secrétaire général de la Présidence de la République du Gabon, M. Jean-Yves Teale, a été l’occasion de souligner l’importance des relations profondes, riches et solidement ancrées entre le Maroc et le Gabon, dont les premiers jalons ont été posés par feu SM le Roi Hassan II et feu le Président Omar Bongo Ondimba.

Par la suite, Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, a procédé, en présence du Président de la République gabonaise, à la remise d’un don de 2.000 tonnes de fertilisants adaptés aux sols du Gabon et respectant les normes internationales de l’environnement.

Ce don témoigne donc de cette profondeur des liens fraternels entre le Maroc et le Gabon et s’inscrit par ailleurs au cœur même de la stratégie Royale axée sur le bien-être des populations africaines, ainsi que le renforcement de la coopération inter-africaine fondée sur des valeurs de solidarité, d’échange et de partage.

Considérant la sécurité alimentaire comme une priorité absolue pour le peuple gabonais, la vision Royale qui se veut être multiforme s’articule particulièrement autour du développement durable, la promotion de la PME, la médiation pour la résolution des conflits, et l’accueil des migrants et réfugiés, ainsi que le maintien et la consolidation de la paix dans tout le continent africain.

Elle vise, en outre, à atteindre les objectifs des premier et deuxième objectifs onusiens de développement à l’horizon 2030, ainsi que ceux de l’UA visant à élever l’utilisation des engrais de 08kg par ha à 50kg par ha.

C’est cet engagement authentique et synergique du Maroc dans le continent africain qui lui vaut aujourd’hui un acharnement sans précédent de certaines parties, à l’instar de l’activisme hostile et incompréhensible du parlement européen et des attaques en cours contre le Maroc par certaines parties, alors l’approche révolue de chasse gardée est de plus en plus décriée à travers tout le continent africain.

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.