Massacre du 28 septembre 2009 : l’UE interdit ses territoires à cinq personnes (lettre)

Print Friendly, PDF & Email

Dans une lettre-reponse aux 32 députés sur les droits de l’homme en Guinée -dont Mediaguinee détient copie-, Josep Borrell i Fontelles, Haut-Représentant et vice-président de la Commission européenne a annoncé mercredi, 12 mai que l’Union européenne (UE) a pris des sanctions contre cinq personnes citées dans le massacre du 28 septembre 2009 qui a fait 150 morts selon l’ONU au stade du même nom à Conakry. Sans les nommer, l’UE brandit l’interdiction de voyager sur ses territoires et le gel de leurs avoirs…

2 Commentaires
  1. Sylla 1 mois il y a
    Repondre

    Les blancs sont des psyzophrenes. Qui a besoin d’aller vos pays froids de merde là où vos propres peuples sont des sans abris? Les blancs sont des malades mentaux. Il n’y a rien chez vous là bas à part un froid meurtrier et la solityude car vous les blancs vous n’avez pas de famille. On connait tout ça.

  2. Sylla 1 mois il y a
    Repondre

    Quand vous les blancs deveniez vieux,vos propres enfants vous mettent dans une maison de retraite. Ton propre enfant que tu as mis au monde va t’envoyer dans une maison de retraite pour tes vieux jours. C’est une vie ça? Les Africains qui aiment la chaleur n’ont rien a faire dans vos pays glaciaux de merde qui n’a aucune chaleur humaine.

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.