Massacre du 28 septembre: la défense de Dadis accuse le général Konaté d’avoir une main derrière

Posant des questions, ce mardi 28 novembre au colonel Claude Pivi alias Coplan, l’un des avocats de Dadis, en la personne de Me Jocamey Haba a indiqué que le massacre du 28 septembre 2009 est le résultat d’un complot orchestré contre l’ex- chef de l’état par certains de ses proches, tout en pointant un doigt accusateur contre l’ex-ministre de la défense, Général Sékouba Konate.

Dans sa narration, l’avocat dit que le voyage sur Macenta, du Général Sékouba Konaté le jour des événements du 28 septembre 2009 était un tape à l’œil. Car, selon lui, celui qui était le ministre de la défense sous le CNDD, était resté ce jour à Conakry jusqu’à 09 heures du matin avant de quitter Conakry, sans avoir informé le président Dadis.

Par ailleurs, Me Jocamey a rappelé que l’opposant, feu Jean Marie Doré avait confié dans sa déposition que ceux qui ont fait le massacre au stade étaient des ULIMO (une milice basée à Macenta). Donc, pour l’avocat, ces hommes sont des proches du Général Sékouba Konaté. Il précise que le Général Sékouba Konate qui a passé beaucoup de temps de service à Macenta a des liens forts avec les ULIMO.

Elisa Camara
+224654957322

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.