Connect with us

Societé

Massacres du 28 septembre : ‘’la CCPI va saisir la Coalition Mondiale basée en New York’’ pour que la Guinée soit dessaisie…

En conférence de presse ce jeudi, 18 juillet à la maison commune des journalistes à Kipé dans la commune de Ratoma, le dossier des massacres du 28 septembre 2009 qui ont fait au moins 150 tués, des blessés et de nombreuses femmes violées a été largement débattu par les membres de la Coalition de la Cour Pénale Internationale.

Prenant la parole, le président de la Coalition de la Cour Pénale Internationale, Me Hamidou Barry a indiqué que l’Etat guinéen n’a aucune volonté d’organiser ce procès. Il a annoncé que le dossier sera déposé auprès de la coalition Mondiale basée aux Etats-Unis.

‘’C’est la première fois que nous demandons que la Cour Pénale Internationale prenne en charge l’affaire du 28 septembre 2009. Les raisons c’est que nous ne voyons plus une volonté politique réelle d’ouvrir le procès juste et équitable des massacres du 28 septembre 2009. Ça c’est la position de la Coalition Guinéenne et de l’OGDH.  Imaginez que depuis Octobre 2018, on a identifié le cinéma liberté comme étant le site devant abriter le procès. Quelques mois après, on dit ‘’ non le procès ne peut plus se tenir là, il faut construire un immeuble’’. Pour construire un immeuble abritant une telle affaire, des crimes de masse mais, ce n’est pas une simple maison que vous allez construire. L’étude du sol peut prendre 2 mois, l’exécution même du contrat peut faire deux ans ou trois ans, c’est pour vous dire qu’il n’y a pas de volonté. S’il y a la capacité, il n’y a pas de volonté. Deuxièmement, nous avons réclamé à cor et à cri le retour de monsieur Moussa Dadis Camara en Guinée, il est guéri, il est Guinéen, les victimes sont des Guinéens et les crimes ont été commis en Guinée en pleine journée et les jours qui ont suivi. Lorsqu’on a voulu arrêter Toumba, on l’a arrêté et il est à la maison centrale. Un autre argument fort, il y a des personnes qui sont inculpées dans la même affaire et qui occupent de hautes fonctions. Est-ce qu’il y a la volonté ? Pourquoi certains sont en prison il y a plus de 7 ans, d’autres 2 ans et d’autres qui utilisent nos fonds sont dans des villas luxueuses. Est ce qu’il y a la volonté ?  C’est une façon de narguer les victimes et c’est une façon de se moquer de nous en tant que défenseurs des droits de l’homme. C’est la première fois que nous l’affirmons et, je vous le dis solennellement que la Coalition Guinéenne de la Cour Pénale Internationale va saisir d’abord la Coalition Mondiale basée en New York pour l’affaire du 28 septembre et cette question de constitution’’, a-t-il indiqué.

Mohamed Cissé

+224 623-33-83-57

 

Print Friendly, PDF & Email
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Publicités

Suivez-moi sur Facebook