Matérialisation de la frontière Guinée-Côte d’Ivoire : le discours du ministre Bouréma à Abidjan

Print Friendly, PDF & Email

Ce vendredi 09 juillet 2021,  à Abidjan, lors de la cérémonie de réactivation de la commission technique de matérialisation de la frontière Guinée-Côte d’Ivoire, le ministre guinéen de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation, le général de division Bouréma CONDE, l’hôte du ministre ivoirien de l’Intérieur et de la Sécurité, le général Vagondo DIOMANDE, a tenu un discours dont nous vous livrons ici l’intégralité…

   « Excellence Monsieur le Premier Ministre

–      Monsieur le Ministre de l’Intérieur et de la Sécurité

–      Monsieur le Secrétaire Permanent de la Commission Nationale de Gestion des Frontière de Côte-d’Ivoire

–      Mesdames et Messieurs les membres de la Délégation Ivoirienne 

–      Mesdames et Messieurs, Tout Protocole respectueusement observé 

Permettez-moi Excellence Monsieur le Premier Ministre, au nom de Monsieur le Président de la République, Chef de l’Etat, Son Excellence Professeur Alpha CONDE et de son Premier Ministre, Chef du Gouvernement, de remercier les Autorités au plus haut niveau et le peuple Ivoirien, pour l’accueil chaleureux réservé à ma délégation, suivi des commodités depuis notre arrivée en terre hospitalière de Côte-d’Ivoire. 

A cette heureuse occasion, il me revient de m’acquitter d’un devoir, celui de transmettre, à travers vous, Monsieur le Premier Ministre, les cordiales et fraternelles salutations de Son Excellence Monsieur le Président de la République de Guinée à son frère et ami, Son Excellence Dr Alhassane Dramane OUATTARA, Président de la République de Côte d’Ivoire.

Nous nous réjouissons de nous retrouver parmi vous à Abidjan et de rappeler, c’est l’occasion de le faire, que la République de Guinée et la République de Côte-d’Ivoire, constituent deux nations voisines au destin commun, dont les solides relations ont transcendé les vicissitudes du temps.

C’est aussi le moment solennel d’insister avec ferme conviction que la Guinée et la Côte-d’Ivoire restent et demeurent liées par l’histoire et la géographie, des liens, faut-il le préciser, que rien, absolument rien, ne devrait ébranler.

En effet, nos traditions, et pour être plus précis, nos civilisations et l’excellence de nos relations bilatérales, depuis l’aube des temps, sont la traduction de ces liens.

Mesdames et Messieurs,  

La présente rencontre qui a pour objet : ‘’la réactivation de la Commission Technique Mixte de Matérialisation de notre frontière commune’’, s’inscrit dans le cadre de la recherche de solutions idoines aux problèmes préoccupant les autorités et les populations des deux pays.

Pour notre part, nous restons et demeurons convaincus que la Commission Technique Mixte de Matérialisation qui sera réactivée à l’occasion de la présente rencontre, sera capable d’initier et de mettre en œuvre des actions conjointes conformément aux visions de règlement pacifique des conflits, de renforcement de la paix, de la sécurité, de l’entente mutuelle, de la compréhension commune partagée et de développement harmonieux au bénéfice des deux pays.

Dès lors, il est temps d’opérationnaliser la Commission Technique et de la doter des moyens nécessaires, de nous engager résolument à regarder et d’aller dans la même direction, de réfléchir et d’agir ensemble pour extirper de notre collaboration, toutes les incompréhensions ou appréhensions qui sont de nature à effriter les acquis historiques cédés par nos devanciers. Accordons la priorité au règlement pacifique des problèmes frontaliers qui continuent de se poser avec acuité en obstacles à la sécurité, à la stabilité et au développement de nos zones frontalières, quoiqu’ils fussent indépendants de la volonté de nos peuples et surtout de nos Gouvernements, respectifs.

Dans cette perspective, la délimitation et la démarcation de la ligne frontière commune, constituent un passage obligé pour atteindre les objectifs de règlement pacifique et durable des différends liés à la gestion intégrée de notre frontière commune.

Mesdames et Messieurs,  

De ce qui précède, vous comprendrez que ma délégation apprécie la tenue de la présente rencontre qui s’inscrit dans la projection de la conduite bilatérale et conjointe des opérations délimitation/démarcation de notre frontière commune. Se fondant sur les convictions établies, nous relevons tout l’intérêt que les Hautes Autorités de nos deux pays accordent à nos frontières qui, loin de constituer une barrière pour les populations, doivent être plutôt considérées comme des passerelles destinées à favoriser l’intensification des solidarités naturelles qui réduisent si heureusement l’effet induit de la séparation des communautés frontalières par la délimitation arbitraire héritée de la colonisation.

Mesdames et Messieurs,

Découlant du fait historique, nous avons souvenance que la délimitation de la frontière entre la Guinée et la Côte-d’Ivoire date de cette ère coloniale et, au nom du respect du principe de ‘’l’intangibilité des frontières issues de la colonisation’’, nous sommes astreints à évoluer sur cet héritage.

Par la compréhension commune partagée, animés de bonne foi au regard du souci que nous avons pour nos populations respectives, nous sommes tous interpellés à faire preuve de sagesse, de discernement et de volonté dépassionnée, pour aboutir aux solutions appropriées fondées sur la légalité requise.

Mesdames et Messieurs,

Une fois encore, ensemble, nous remercions nos deux chefs d’Etat qui ont bien voulu accepter la tenue effective de la présente rencontre, pour nous permettre de discuter des questions frontalières en général et en particulier, de réactiver les activités de la Commission Technique Mixte de Matérialisation de la Frontière.

Le Gouvernement Guinéen, sous l’impulsion de Son Excellence le Pr Alpha CONDE, Président de la République, Chef de l’Etat, s’engage résolument dans la dynamique de pacification des frontières, du bon voisinage, de la sécurité et de la coopération transfrontalière, à créer les conditions indispensables aux opérations de délimitation/démarcation de la frontière.

Prenant cette mesure, c’est le lieu et le moment d’exhorter les membres des deux Délégations, à l’identification exhaustive des problèmes récurrents, pour leur analyse approfondie afin de formuler des propositions d’actions concrètes, base d’une résolution consensuelle des préoccupations actuelles des populations frontalières.

Pour y parvenir, j’invite solennellement au nom de mon Gouvernement, les parties prenantes à plus de responsabilité et de patriotisme dans la conduite des échanges, gage du succès de notre rencontre qui suscite beaucoup d’espoir au niveau de nos populations, mais surtout, de nos Chefs d’Etat.

Le Président Alpha CONDÉ et son Gouvernement fondent un grand espoir, quant à la réussite des opérations futures de matérialisation, grâce à la perspicacité et au professionnalisme des experts désignés comme membres de cette Commission Technique que je félicite pour le choix porté sur eux. Nul doute que cet espoir est également partagé par le Président Alassane Dramane OUATTARA et son Gouvernement.

Mesdames et Messieurs,

Permettez-moi ici de remercier particulièrement la coopération Allemande à travers la GIZ, pour l’appui inestimable qu’elle apporte aux Etats africains dans la mise en œuvre des activités du Programme Frontière de l’Union Africaine.

Sa présence très remarquable à nos côtés pendant cette rencontre, désormais historique, est la preuve d’un partenariat fécond qui se porte bien et qui augure des résultats plausibles.

Pour clore mon intervention, permettez-moi de me répéter, la répétition étant pédagogique et donc, de réaffirmer l’entière disponibilité du Président de la République et du Gouvernement Guinéen, à user de tous les moyens légaux et à prendre les meilleures initiatives, pour la pacification des zones frontalières et la consolidation des liens historiques qui unissent si heureusement nos deux peuples à travers la délimitation et la démarcation de notre frontière commune.

Vive le Président Dr. Alassane Dramane OUATTARA !

        Vive le Président Prof. Alpha CONDE !

        Vive l’Intégration Africaine !

        Vive la Coopération Internationale !

        Je vous remercie pour votre obligeante attention. »

Service Communication du MATD

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.