Mathurin Bangoura et IFAP Sports: un contrat de milliards qui sème le doute…

C’est un contrat qui suscite interrogations. Dans un document officiel présenté comme étant le contrat entre la Ligue guinéenne de football professionnel (LFP), l’exclusivité d’énormes droits est accordée à une structure privée qui, selon ledit document, est enregistré au registre du commerce français.

Par ledit contrat la ligue guinéenne de football professionnel (LGFP) concède l’exclusivité du marketing et d’autres droits des ligues 1 et 2 pour une durée de quatre (4) ans à l’agence IFAP SPORTS MEDIA d’Eric Durand, pour, dit-on « maximiser les recettes de la LGFP »

Cette exclusivité s’étend sur tous les matchs du championnat des Ligues 1 et 2 pro organisées par la ligue guinéenne de football professionnel du 21 novembre 2018 au 20 novembre 2022 avec une possibilité de renouvellement par tacite reconduction.

A l’article 8 dudit contrat signé par le Général Mathurin Bangoura, parlant des conditions financières, les deux cocontractants conviennent que seulement 75 % des chiffres d’affaires nets générés reviennent à la ligue guinéenne de football professionnel. Tous les 25 autres restent avec IFAP SPORTS MEDIAS GUINEE.

Cet avantage qui pourrait être qualifié d’excès de générosité de la ligue envers son partenaire pourrait aussi cacher un but illicite. La société serait tenue par une autre obligation de reverser des ristournes au premier responsable de la ligue ou à de tierces personnes dans le cadre de l’acquisition de ce précieux contrat ?

Tenez ! rien que sur la saison dernière, selon nos informations, cette agence aurait réalisé un bénéfice d’environ deux milliards de francs guinéens sur un montant généré avoisinant huit milliards de francs guinéens. Même ce qui revient à la LGFP, parmi les membres de l’instance, mentionne une source, c’est Dieu et Mathurin seuls qui savent le contenu dudit contrat. Ce qui revient à la fédération ne serait pas logé dans les comptes d’une structure privée.

Ce qui aggrave davantage le doute, c’est que des témoignages laissent croire que le même contrat était déjà négocié avec deux sociétés locales à des coûts largement moins chers et plus avantageux pour la ligue guinéenne de football professionnel. Nous y reviendrons !

Thierno Amadou M’Bonet Camara

Source : guinee114

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.