Me Abdoul Kabèlé du RGD : ‘’nous sommes du centre, pas de l’opposition’’

Print Friendly, PDF & Email

Après la visite de courtoisie dans les locaux de la Haute Autorité de la Communication (HAC), dans la matinée, du lundi 25 Janvier 2021, le président de l’Union Démocratique de Guinée (UDG), Elhadj Mamadou Sylla, à la tête de la délégation qui l’accompagne, s’est rendu dans la soirée au siège national du RGD, à Nongo, dans la commune de Ratoma, où l’attendaient Me Abdoul Kabèlè Camara et les responsables de son parti. L’objectif était de présenter le cabinet du chef de file de l’opposition parlementaire,

Au cours de cette rencontre qui aura duré près d’une vingtaine de minutes, des révélations troublantes ont été faites sur le Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC), une structure dont ils étaient tous membres avant le double scrutin législatif et référendaire du 22 mars dernier.

Après les solutions d’usage et la présentation des hôtes, le président de l’UDG a évoqué leurs divergences au sein du Front anti-3ème mandat. Toute chose qui  fera  réagir son hôte.

 « Le RGD est un parti qui n’est dépendant d’aucun autre parti. Le RGD s’est fixé comme objectif d’être à équidistance de tout le monde, d’être au centre. Si vous avez un bon souvenir, le centre n’a jamais été invité à participer au dialogue, mais  nous, nous sommes du centre. Nous ne sommes pas de l’opposition, nous participons au développement et à la construction de la démocratie en Guinée. », a fait savoir Me Abdoul Kabèlé Camara. Et d’ajouter : « Vous avez également évoqué M. le président, les souvenirs que je ne voulais pas que ça soit évoqué ici. Les souvenirs relatifs aux élections législatives et au référendum. Si vous n’avez pas pris le soin de les évoquer, je n’allais jamais en parler, parce que je garde un souvenir amer. Quand les fils dignes de ce pays se retrouvent en lieu bien déterminé, décident de ne pas aller aux élections et donc ce jour-là, l’un d’entre eux a bien posé la question de savoir, est-ce que ce que vous avez décidé, l’un d’entre vous ne va pas trahir la cause’’, vous avez évoqué le souvenir de Dr Ousmane Kaba. Vous étiez les deux (2) à dire ‘’celui qui va aux élections législatives et référendaire sera un pestiféré. ».

Plus loin, le président du RGD de renchérir en ces termes : « Dembo Sylla, votre représentant aux différentes assemblées générales, et moi, nous avions  la volonté réelle de participer, parce qu’on était déterminés et nous croyons fermement au fait constant que la politique de la chaise vide ne participe pas à la construction de la démocratie. C’était ça notre volonté (…) Et ce principe était partagé avec Dembo Sylla et moi-même. Mais puisque la majorité l’a emporté, j’ai pris soin de réunir les garanties et vous avez dit, vous deux ( El Hadj Mamadou Sylla et Dr Ousmane Kaba ndlr), celui qui y va sera un pestiféré. Malheureusement, vous êtes allé. Je n’allais jamais évoquer ces souvenirs-là, mais que cela soit dit en passant…Je ne me formalise pas,  vous  êtes un fils digne de ce pays. Vous venez, vous parlez de paix, de dialogue, pour dire ce que l’opposition doit faire. Le RGD n’est pas de l’opposition et ne sera pas de l’opposition. Le RGD est en train de développer un principe constructif, une politique de rassemblement, parce que notre slogan c’est quoi ? C’est rassembler, réconcilier, cultiver, pardonner et participer à la vie politique de notre pays. Que ça soit le gouvernement, que ça soit les leaders politiques, toute personne qui nous invite à participer au dialogue dans notre pays pour la consolidation de la paix et de la démocratie, nous répondrons oui à l’appel. » a laissé entendre l’ancien ministre de la défense nationale.

Pour finir, le président du RGD a saisi l’opportunité pour présenter à ses hôtes les vœux les meilleurs pour cette année 2021. 

Mamadou Yaya Barry

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.