Me Béa à propos de la sortie polémique de ‘’Grenade’’ : ‘’moi, je me suis battu au nom de l’UFDG pour qu’il soit libéré’’

Print Friendly, PDF & Email

Me Salifou Beavogui est revenu ce mardi 22 juin 2021, sur la sortie de son ancien client, Boubacar Diallo alias “Grenade” hier lundi dans l’émission ‘’Mirador’’ de la Radio FIM FM, qui a réitéré avoir a été abandonné par l’UFDG, le parti  au sein duquel il militait. Pour cet avocat, le dossier ‘’Grenade’’ est derrière nous, car l’objectif, qui était sa libération, a été atteint. 

« Moi, j’avais un objectif, c’était sa libération. Je remercie celui qui l’a libéré. Je remercie toutes les personnes qui ont œuvré dans ce sens. Maintenant, j’ai été commis à la tâche par l’UFDG, je suis l’un des avocats de l’UFDG. Les 3 années de parcours du combattant que nous avons effectué dans ce dossier, c’était pour le compte de l’UFDG. Il ne faut pas se voiler la face. Qu’il le reconnaisse ou qu’il ne le reconnaisse pas, ça n’engage que lui. Mais, moi, je ne voudrais pas qu’on  engage des polémiques pour ça. On dit ‘’fais et laisse dire’’ », a-t-il précisé dans l’émission “Mirador” de la Radio FIM FM.

Avant de faire remarquer que ce qui les préoccupe aujourd’hui, c’est le cas de leurs clients qui sont en détention et dont le jugement n’est même pas programmé. « Nous nous avons d’autres personnes en détention. C’est ce qui nous préoccupe aujourd’hui, c’est comment faire pour faire programmer les dossiers d’Ousmane Gaoual et Cie. C’est notre préoccupation aujourd’hui. Le dossier ‘’Grenade’’ est derrière nous…Moi je me suis battu au nom de l’UFDG pour qu’il soit libéré. Il est libéré, Dieu merci, il n’y a pas de désaccord entre nous. Je vous dis que quand il a été condamné, nous avons tous les deux éclaté en sanglots. Il le sait », a-t-il laissé entendre.

Mamadou Yaya Barry

622266708

1 Commentaire
  1. SAAM 4 jours il y a
    Repondre

    Quelques soient les commantaires, “Grenade” est suffisament majeur pour assumer ce qu’il affirme.
    Autant on croie à ses propos concernant la photo à la gendarmerie, autant on croie à ses propos quand il affirme que les cadres de l’UFDG ne se sont occupé de lui et qu’il se sont servit de lui pour defendre leur interêt.
    Ce n’est pas la peine de faire parler un Avocat à sa place.
    On l’a écouté lui même.
    C’est bon.

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.