Connect with us

Divers

Me Béavogui sur le dossier Grenade : ‘’il n’a jamais possédé une arme, il n’a jamais tenté de tirer’’

Le 4 du mois prochain, le président du tribunal criminel de Dixinn tranchera dans l’affaire Boubacar Diallo allias « Grenade », jeune militant de l’UFDG. La décision a été prise ce lundi 18 février 2019, après le plaidoyer des avocats de la défense.

Au sortir de la salle d’audience, les avocats de l’accusé ont dénoncé tour à tour ce qu’ils appellent « manque de preuves concrètes » démontrant que leur client n’est pas auteur de tentative d’assassinat et détention illégale d’arme de guerre.

« Je suis triste de défendre un tel dossier dans lequel le procureur de la république tente de forcer la main des magistrats pour obtenir une condamnation, alors que ce dossier ne renferme aucune preuve comme l’a toujours soutenu la défense. Les gendarmes qui accusent notre client de détention d’une arme PMAK n’ont jamais été appelés à la justice pour soutenir leur accusation », a dit Me Salifou Béavogui

Poursuivant, il soutien que le dossier est politico-judiciaire et qu’il visait des responsables de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG) à sa tête, Cellou Dalein Diallo. « Il est révélé en face du tribunal que ce jeune est innocent. Il n’a jamais possédé d’une arme, il n’a jamais tenté de tirer. Les objectifs recherchés ont échoué, il fallait passer par ce jeune pour atteindre d’autres personnes issues de l’UFDG », s’insurge t-il.

A noter que le jeune accusé, militant de l’UFDG, Boubacar Diallo dit « Grenade » a déjà passé 11 mois à la prison civile de Kindia.

Mohamed Cissé  

 

Print Friendly, PDF & Email
Publicités
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Publicités

Suivez-moi sur Facebook