Me Lanciné Sylla : « Le général Sékouba Konaté n’est pas renvoyé devant cette juridiction, c’est l’ordonnance de renvoi qui confère la qualité d’accusé à la personne poursuivie »

Depuis le début de sa comparution, le capitaine Moussa Dadis Camara ne cesse de réclamer la présence à la barre, de son ancien ministre de la défense, Sékouba Konaté pour la manifestation de la vérité, dans l’affaire des évènements du 28 septembre 2009.
Interpellé ce mardi 17 janvier sur la présence de « El Tigre » à la barre, Me Lanciné Sylla estime que sur la foi du droit, l’ancien ministre de la défense de Moussa Dadis Camara ne peut pas comparaître devant le tribunal criminel de Dixinn, délocalisé à la Cour d’appel de Conakry, en tant qu’accusé.

Selon l’avocat, il n’y a aucune ordonnance de renvoi qui confère au général Sékouba Konaté, un statut d’accusé.
« Nous, nous sommes des juristes. Lorsqu’on doit parler, on doit parler sur la foi du droit. Le général Sékouba Konaté n’est pas renvoyé devant cette juridiction. Pour dire que je voudrais que tel comparaisse en tant qu’accusé, il faudrait qu’il y ait au moins, une ordonnance de renvoi. C’est l’ordonnance de renvoi qui confère la qualité d’accusé à la personne poursuivie. Mais, on ne peut pas de but en blanc parce qu’on nourrit une certaine haine viscérale contre un quelconque citoyen, exiger que l’intéressé comparaisse en tant qu’accusé. Ça, ce n’est pas du droit », a expliqué Me Lanciné Sylla.

Le capitaine Moussa Dadis Camara tient à ce que son « ami avec lequel, il partageait le pouvoir » soit devant le tribunal pour livrer sa part de vérité, dans les évènements du 28 septembre 2009.

Sadjo Bah

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.