Me Mohamed Sampil : « le montant total des dossiers devant les TPI et la CRIEF poursuivis par l’État fait plus de 2 mille 168 milliards gnf »

L’agent judiciaire de l’État était ce vendredi 18 novembre face à la presse pour faire le bilan des activités de l’Institution qu’il dirige depuis sa nomination le 10 novembre 2021.
En une année, l’agent judicaire de l’État dit avoir transmis plusieurs dossiers dans les cours et tribunaux dont 95, à la Cour de répression des infractions économiques et financières (CRIEF).

Selon Me Mohamed Sampil, le montant total des présumés détournements de fonds publics s’élève à plus de deux (02) mille 168 milliards de francs guinéens depuis le 5 septembre 2021.
« il vous souviendra qu’au lendemain de son arrivée au pouvoir, le CNRD avait ordonné le gel des comptes publics. Mais, pour une question de fonctionnement normal et optimale de l’État, il fallait dégeler certains comptent publics en raison notamment des activités liées au fonctionnement normal de certaines entités de l’État. Le chef de l’État ordonnait le dégel des comptes. Certaines entités en avaient profité pour décaisser des fonds plus que ce qui était nécessaire aux dépenses prévues », a rappelé Me Mohamed Sampil

Il soutient que plus 241 milliards Gnf ont été détournés entre le 5 septembre et la fin du mois d’octobre : « D’après nos calculs, l’État poursuit à titre de détournements présumés de fonds, les dossiers se trouvant à la CRIEF (17), (33) au TPI de Kaloum, (06 ) au TPI de Dixinn, (06) au TPI de Mafanco, c’est un montant total de 421 208 483 142 Gnf. Ça, ça ne concerne pas tous les dossiers. Les dossiers des comptes qui avaient été gelés et quand il a été ordonné le dégel des comptes. Ce lot de 75 dossiers portés devant les juridictions à titre de détournement présumé de fonds dans l’intervalle de temps de l’arrivée du CNRD au pouvoir et la fin du mois d’octobre : 421 208 483 142 Gnf ».

Après une année d’activité à la tête de l’agence judiciaire de l’État, Me Sampil indique que 95 dossiers sont transmis à la CRIEF pour des présumés détournement de fonds publics, d’enrichissement illicite entre autres.
« Le total de ces dossiers à date est 95 devant la CRIEF. Le montant total de tous les dossiers, ceux des 75 dossiers portés devant les TPI de Conakry et les dossiers qui portés devant la CRIEF, le montant total poursuivi par l’État, à titre de détournements présumés de fonds publics, d’enrichissement illicite et d’autres infractions, c’est : 2 168 136 728 944 Gnf », a révélé Me Mohamed Sampil qui souligne que ce montant n’est pas recouvré à date.

Par ailleurs, il souligne que les montants de la saisie des avoirs des personnes poursuivies sont de « 53 milliards 500 millions de francs guinéens. En dollar américain, 288 millions 980 mille UDS. A date, sur ce montant que l’État poursuit pour détournement présumé de fonds publics et autres infractions, 24 millions 980 mille USD sont saisis dans les différentes banques de la place.
En euro, 212 millions 630 mille dont 7 millions 630 mille euros sont rendus indisponibles à date dans les différentes banques de la place jusqu’à la fin des procédures judiciaires des concernés », a admis Me Mohamed Sampil.

En une année, il soutient que le montant des fonds recouvrés par l’agence judiciaire de l’État pour des entités étatiques est de 50 milliards 229 millions 766 mille 639 Gnf.

Sadjo Bah

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.