Me Yomba tire sur Pivi: « c’est quelqu’un qui a renié publiquement son fils qui est un coupeur de route »

Deux mois après le démarrage du procès du massacre du 28 septembre 2009, devant le tribunal criminel de Dixinn, délocalisé à la Cour d’Appel de Conakry, les accusés dans cette affaire se succèdent à la barre pour donner leurs versions des faits qui leur sont reprochés et répondre aux questions de toutes les parties au procès.

« Pivi a été celui-là qui a déversé du sang, qui a terrorisé la population, qui a galvanisé la tyrannie dans ce pays. Et qui n’a pas épargné la police, même dans le grenier, c’est-à-dire dans le plafond. Je crois que le confrère Me Lanciné Sylla a parlé de son fils qui est un coupeur de route, qui est condamné et qu’il a renié publiquement…Il [colonel Claude Pivi] ne devait que venir faire des confessions et se présenter comme un bon soldat qui a perdu munitions et hommes dans le terrain de combat »

Ce mardi 29 novembre, c’est le colonel Claude Pivi alias « Coplan » ancien ministre de la sécurité présidentielle de l’ex-président Dadis qui a continué à répondre aux questions des avocats. 

À la pause de 14h ce mardi, l’un des avocats de Aboubacar Diakité alias Toumba a fait savoir devant la presse à l’entrée du Tribunal que le navire est en train de chavirer, puisqu’il voit même des avocats qui arrachent des aveux à leurs clients. Parlant du colonel Claude Pivi alias Coplan, Me Paul Yomba Kourouma croit savoir qu’il ne devrait pas être aux affaires « Il a engrangé les avoirs de l’État, les avantages dûs à son rang. C’est-à-dire il s’est abreuvé du contribuable guinéen et qu’il est passible de la Cour des Répressions criminelles. Les questions qui lui sont posées à ce jour ne le concernent pas mais ne concernent que des renseignements relatifs à Dadis, dans le but de préparer son intervention […] Il s’agit d’un homme qui ne devrait pas être aux affaires, nous le plaignons réellement. C’est un faiseur de roi certes mais ce n’est pas lui qui a fait Dadis. Il se vante d’avoir octroyé le pouvoir mais les circonstances qu’il décrit sont contraires à la réalité. C’est bien Toumba ».

Poursuivant, Me Paul Yomba Kourouma a dit ceci: « Pivi qui se fait passer comme un homme qui aurait prouvé au président Lansana Conté sa fidélité nous prouve la corruption à laquelle il a été soumis, l’affaire de bulletin rouge. Alors pourquoi l’action a échoué ? Comment il a trahi ses confrères, ses compères, vu qu’il se fait passer pour le portefaix de l’armée ? Nous nous sommes réservés de dire que cet homme a été celui-là qui a déversé du sang, qui a terrorisé la population, qui a galvanisé la tyrannie dans ce pays. Et qui n’a pas épargné la police, même dans le grenier, c’est-à-dire dans le plafond. Je crois que le confrère Me Lanciné Sylla a parlé de son fils qui est un coupeur de route, qui est condamné et qu’il a renié publiquement…Il [colonel Claude Pivi] ne devait que venir faire des confessions et se présenter comme un bon soldat qui a perdu munitions et hommes dans le terrain de combat »

Mamadou Yaya Barry 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.