Me Salifou Béavogui, avocat du FNDC : ”nos clients de N’zérékoré n’ont pas été conduits à Soronkoni…”

Print Friendly, PDF & Email

Ces derniers jours, des informations faisant état du transfèrement des responsables du Front national pour la défense de la Constitution (FNDC) dans “le camp de concentration” de Soronkoni foisonnaient sur les réseaux sociaux. Face à la polémique, un des avocats du FNDC vient d’apporter la précision au site d’information Guineerealite.info.

Me Salifou Béavogui a expliqué qu’aucun de ses clients n’a été conduit dans un camp.

« D’abord, il faut préciser que nos clients de N’zérékoré n’ont pas été conduits dans un camp, ils sont à la prison civile de Kankan », a dit ce célèbre avocat, tout précisant que « quand une affaire est dans les mains de la justice, un camp militaire n’est pas un camp de détention. Donc, ils sont conduits à la maison d’arrêt de Kankan où ils sont actuellement en attente de l’arrivée de pool de juges d’instruction pour continuer l’instruction judiciaire qui va aboutir sûrement à des libérations d’une part et à un procès d’autre part », a-t-il précisé.

Par ailleurs, Me Béa déplore les conditions dans lesquelles ses clients ont été transférés à Kankan. Pour lui, cité par l’organe en ligne, les avocats n’ont été informés ni du transfèrement, ni du motif du transfèrement.

« Il faut simplement regretter les conditions de leur transfèrement par le fait que les avocats n’ont pas été informés. Nous sommes dans la procédure, nous ne devons pas être traités comme des étrangers dans la procédure. Dans le cadre de la contradiction et du respect des droits de la défense, les avocats doivent être informés du transfèrement et des raisons qui sous-tendent le transfèrement de leurs clients », invite-t-il.

Thierno Sadou Diallo 

+224 662 76 75 74

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.