Me Yomba charge Dadis : « le jour du massacre, vous étiez au stade, précisément à Marocana »

Lors du duel tant attendu entre Me Paul Yomba Kourouma, un des avocats de Aboubacar Toumba Diakité, alias « Toumba », et l’ancien président de la transition, ce lundi 17 janvier, devant le tribunal criminel de Dixinn, délocalisé à la cour d’appel de Conakry, l’avocat a fait des grosses révélations sur les évènements du 28 septembre 2009.
Contrairement aux propos de son client, Me Paul Yomba Kourouma, révèle que Moussa Dadis Camara était au stade du 28 septembre, le jour des évènements ou tout autour. Selon l’avocat, l’ex chef de la junte militaire était à Marocana, local se trouvant aux alentours du stade.

Voici l’intégralité de l’échange entre Dadis et Me Paul Yomba.

Me Yomba: le 28 septembre 2009, où étiez-vous monsieur Dadis Camara ?

Dadis: j’étais au camp Alpha Yaya, à mon bureau.

Me Paul Yomba: Dites au peuple de Guinée et à ce tribunal, où étiez-vous réellement ?

Dadis: mais, je dis que j’étais à Conakry, au camp Alpha Yaya, dans mon bureau.

Me Paul Yomba: Et si on vous disait que vous étiez au stade du 28 septembre. C’est une information que je n’avais pas voulu donner même à mon client Toumba. Est ce que vous n’étiez pas basé à Marocana, où se trouve la piscine?

Dadis: d’abord, je dis que c’est un rêve. Monsieur Camara à l’époque des faits était au camp Alpha Yaya.

Me Paul Yomba: est ce que vous n’avez pas aménagé à votre bureau là -bas une issue de secours, est-ce que ce n’est pas cette sortie que vous avez emprunté pour aller à Marocana ?

Dadis: je ne connais pas Marocana maître. L’aménagement d’un bâtiment n’a rien à voir avec les événements du 28 septembre 2009.

Me Paul Yomba: Quand Escobar vous a empêché de sortir sous autorisation de Toumba en vous arrachant la clé, vous êtes retourné à votre bureau et c’est de là que vous êtes sortis pour le stade du 28 septembre. Et la garde veillait en vain?

Dadis: Maître, je crois que vous êtes un grand pénaliste et il y a certains propos, lorsque vous le dites devant un tribunal de ce genre où tout le monde entier est entrain de vous voir, je pense qu’à même qu’il faudrait une logique. Vous ne pouvez pas imaginer pour dire des allégations devant le tribunal. Je suis désolé maître.

Me Paul Yomba: Qui vous a conduit au stade du 28 septembre ?

Dadis: je n’ai jamais été au stade du 28 septembre.

Me Paul Yomba: et si on vous suggérait que c’est Pivi, que direz-vous ?

Dadis: non.

Me Paul Yomba: alors comment vous vous êtes retrouvé là ? Est-ce que vous savez que vous étiez suivi par des services de renseignements civilo-militaires au stade, précisément à Marocana, où vous avez fait un rituel que je ne peux pas dévoiler ici.

Dadis : vous pouvez dévoiler. Ce que vous dites est grave. Si on était pas devant un tribunal, cela pourrait même susciter à une autre plainte parce que c’est une accusation très grave. Aucune preuve tangible n’est avec vous.

Me Paul Yomba: Vous avez trompé votre garde rapprochée en vous construisant une arrière cour non architecturel, avec une sortie arrière où la voiture était immobilisée et vous pouviez sortir à tout moment, oui ou non?

Dadis: S’il vous plaît maître, je ne l’ai pas fait par rapport à votre client.

Elisa Camara
+224654957322

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.