Me Yomba justifie sa demande de renvoi : « il fallait qu’on leur prouve que Me Lanciné Sylla devait être en amont et moi en aval pour les arraisonner, les finir définitivement »

Alors que ses questions pour « terminer » Dadis comme il l’a promis il y a quelques jours étaient très attendues, Me Paul Yomba Kamano a sollicité ce mercredi 11 janvier, lors de sa prise de parole, un renvoi de l’audience.
Interpellé sur sa demande de renvoi, Me Paul Yomba Kourouma indique que sa demande de renvoi consiste à un retour à la base pour se ressourcer et prendre de nouvelles instructions de leur stratège, Toumba Diakité.

Pour Me Paul Yomba, les avocats de Moussa Dadis voulaient les (avocats de Toumba) dans leur stratégie pour les assommer.
« Nous dépendons d’un stratège (…). Nous retournons toujours à la base nous ressourcer, pour avoir de nouvelles instructions. Ce à quoi nous avons abouti. La première artillerie a été dégagée par Me Lanciné Sylla. Vous avez déjà vu Dadis mourant qui refuse même de répondre à des questions. Nous lui avons promis que toute question non répondue doit être acquise au débat et considérée comme des aveux de culpabilité. Ce à quoi, il a succombé. Me Lanciné Sylla, je le suit de près pour ne pas qu’il le tue avant que Dadis ne me parvienne. C’est ce à quoi, il est entrain de s’appliquer », a déclaré Me Paul Yomba avant de justifier sa demande de renvoi : « Les avocats (avocats de Dadis) ont voulu nous mettre dans leurs stratégies qui consistaient à nous environner, à nous mettre dans un étau et à nous assommer.
Non seulement nous devons recevoir de nouvelles instructions mais, il fallait qu’on leur prouve que Me Lanciné Sylla devait être en amont et que moi-même devait être en aval pour les arraisonner, les finir définitivement. La promesse est faite. Ils sont déjà dans l’étau, ils le seront pour toujours. Dadis ne tient plus. Dadis a prouvé qu’il n’a pas été un homme d’État, qu’il n’a aucune intelligence de l’État, qu’il n’a jamais maitrisé quoi que ce soit, qu’il était au pouvoir mais n’avait pas le pouvoir. Et que celui-ci était exercé par tiers
», a-t-il ajouté.

Poursuivant, Me Paul Yomba Kourouma indique qu’il va procéder à « l’assaut final » après le passage des avocats de la défense de Moussa Dadis Camara.
Toutefois, il souligne que les avocats de la partie civile et les procureurs vont revenir à la charge contre l’ancien président de la transition.

Sadjo Bah

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.