Média : la ministre de la Communication Rose Pricemou était à la HAC, hier

Print Friendly, PDF & Email

La Haute Autorité de la Communication (HAC) a reçu dans ses locaux ce lundi 13 décembre 2021, la ministre de l’Information et de la Communication.  Accompagnée des membres de son cabinet, Rose Pola Pricemou a eu un entretien d’une trentaine de minutes avec le président de l’institution et ses commissaires. Des échanges fructueux qui ont permis au président de l’institution d’exposer à la ministre les difficultés auxquelles est confrontée son institution dans sa mission de régulation des médias en Guinée.

Au sortir de la rencontre, la ministre de l’Information et de la Communication a déclaré à la presse que cette visite s’inscrit dans le cadre d’une collaboration pour la refondation du milieu de la communication. 

« C’est la collaboration dans le travail de refondation que nous avons entamé, celui de rendre meilleur le milieu de la communication. Nous, nous ne pouvons pas mener des reformes, améliorer les conditions de vie des travailleurs des médias, sans nous référer au travail formidable fait par la HAC. C’est une autorité qui régule, mais aussi qui oriente. Donc, c’était important pour nous de venir voir les conditions dans lesquelles ils travaillent, visiter ce lieu emblématique rempli d’histoire que nous avons découvert. Le Président de la HAC a bien voulu nous relater une partie de l’histoire qui est très fondamentale pour notre nation. C’est l’endroit où les échanges ont eu lieu pour l’indépendance de ce pays (…). En échangeant sur les éléments de difficulté de l’institution, nous pouvons de notre côté orienter les réformes que nous pouvons mener à l’avenir pour une meilleure synergie dans le travail que nous faisons », a-t-elle expliqué.

Quant à Boubacar Yacine Diallo, pour qui le travail en synergie avec le département de la Communication représente une cause noble, il a aussi rassuré la ministre Pricemou de son engagement à accompagner son ministère.

« Mes collègues et moi, nous avons été très honorés de cette visite remplie d’enseignements. Nous avons échangé sur le devenir de la presse qui est une cause commune pour le ministère et la Haute Autorité de la Communication. Nous avons fait état du rôle des activités de régulation que nous menons. Et Madame la ministre nous a fait part des actions qu’elle voudrait mener très rapidement. Nous lui avons donné l’assurance que la HAC l’accompagnera pour que la transition en cours soit apaisée et que les citoyens ne se plaignent pas de la presse, mais que les citoyens applaudissent plutôt la presse. Nous avons décidé de travailler en synergie pour cette cause noble », a déclaré le président de la HAC

La rencontre a pris fin par une visite guidée de l’institution, notamment au niveau du service de monitoring et de la salle du 25 Août pour laquelle Boubacar Yacine Diallo a d’ailleurs plaidé pour son inscription au patrimoine historique national.

Maciré CAMARA

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.