Médias: une quarantaine de journalistes adoptent le code de bonne conduite à Conakry

La réussite d’électeurs qui donnent sens à la démocratie requiert la participation de tous les acteurs avec leurs rôles, leurs responsabilités divers mais concourant à l’atteinte du même objectif. Les médias dans cette dynamique, apparaissent comme un acteur déterminant. C’est dans cette optique que le Centre Européenne d’ Appui Electorale (ECES) a organisé du 1er au 03 décembre dernier à Conakry un atelier de formation des journalistes et d’adoption du code de bonne conduite des médias.

jlistes

A l’entame, Francis PONDOUA, représentant du représentant de l’ECES en Guinée a remercié les participants de leur participation assidue aux travaux dudit atelier. Il a en outre félicité les journalistes d’avoir ‘’débauché sur des conclusions qui vont permettre à la presse guinéenne d’aplanir ces divergences et de se doter désormais dans un document élaboré de manière consensuelle et accepter par tous. Nous formulons nos vœux de voir ce document servir de guide sur l’ensemble des professionnels de médias opérant en Guinée. Particulièrement durant les différentes phases du processus électoral’’, a-t-il déclaré.

Selon lui, ce code de bonne conduite rappellera donc à chaque journaliste de s’acquitter de ses droits à la veille des élections locales. ‘’Ce code constitue un instrument indispensable aux journalistes en sa qualité d’acteur du processus électoral où il est appelé à transmettre les informations de façon professionnelle avec rigueur et responsabilité », a-t-il précisé, avant de rassurer les participants que la plupart des recommandations formulées à cette formations seront prises en compte  à savoir, dira-t-il, la démultiplication de la présente formation à Conakry et à l’intérieur du pays. La vulgarisation de plus large possible de code de bonne conduite (…). Plus loin, il (Francis PONDOUA) a exhorté aux participants de s’approprier du code de bonne conduite qui guidera l’ensemble des professionnels de la presse guinéenne.

De son côté, le Commissaire El hadj Ousmane Camara, représentante de Mme de la présidente de la HAC a remercié tous ceux qui ont contribué à la tenue de cette formation, avant d’inviter les partenaires à multiplier ces genres de formations à Conakry et à l’intérieur parce que, pense-t-il, actuellement il y a beaucoup de journalistes qui sont à l’intérieur du pays, mais tous ces gens n’ont pas suivis la formation de base’’, a-t-il mentionné.

Par ailleurs, le commissaire de la HAC a aussi interpelé les différentes associations de presse à jouer leur rôle. Car, dit-il, elles sont les facilitateurs entre les journalistes et à la HAC. Au cours de cet atelier de formation, un code de bonne conduite contenant 16 articles a été adopté par les participants.

A noter ce séminaire de formation  a pris fin par la signature dudit code et la remise officielle des satisfécits aux participants.

Youssouf Keita

+224 666 48 71 30

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.