Meurtre de Mariama Bobo Diallo à Labé : ‘’2 suspects sont mis aux arrêts’’ (chef quartier)

Print Friendly, PDF & Email

On en sait plus sur la découverte d’un corps sans vie d’une jeune fille du nom de Mariama Bobo Diallo le jeudi dernier, dans le secteur Maleya, quartier Daka 2 dans la commune urbaine de Labé. 

Selon nos informations, l’un des jeunes suspects avait été mis aux arrêts le vendredi, 27 novembre dans l’après-midi et conduit au commissariat central de police de Labé. C’est lors de son audition que ce jeune-homme arrêté dans cette affaire d’assassinat a confirmé être coupable, avant de dénoncer un de ses complices du nom de Youssouf, taxi-motard, résident à Boleya, dans le quartier.

 Ce dernier également a été appréhendé par les agents de la police et a été conduit au commissariat dans l’après-midi de ce samedi, 28 novembre 2020. Interrogé sur le sujet, le chef quartier de Daka 2 a confirmé l’arrestation de ces deux présumés auteurs de ce meurtre.

« Selon les informations que J’ai reçue, deux personnes ont été arrêtées et elles auraient reconnu les faits. Nous remercions tous ceux qui sont de près ou de loin se sont impliqués dans ces arrestations. Nous remercions les agents de sécurité et nos concitoyens. On aurait appris que d’après les enquêtes, la fille a été tuée à l’aide de fusils. Ce qui m’inquiète, c’est le fait que des jeunes soient allés incendier ou saccagé la maison où vit l’un des jeunes arrêtés. La justice populaire n’est pas bonne, ces jeunes doivent se plier à la décision des autorités, de la justice et des sages de la localité », demande Alpha Oumar Moromi Diallo, président du conseil de quartier de Daka 2.

Aussitôt arrêté, des jeunes en colère se sont rendus chez le jeune en question pour incendier la maison où il habitait comme nous le témoigne cette voisine de Youssouf, un des présumés assassins de Mariama Bobo Diallo.

« C’est hier vers 16 heures, lors qu’on était assis chez une voisine vendeuse de grignotant qu’on a aperçu un pick-up des agents des forces de l’ordre qui ont fait irruption sur les lieux et ils étaient avec le jeune avec qui on loge ici. Il s’appelle Youssouf, ils l’ont fait descendre, rentrés dans sa chambre, sortir quelques trucs et ils sont partis .Quelque temps après, quelqu’un nous a informé que les jeunes mécontents seront d’un moment à l’autre chez nous .Nous nous sommes précipités pour fermer les chambres. Après, ils sont venus mettre le feu sur la chambre dans laquelle il logeait. Nous avons aussitôt appelé la police pour leur dire de venir nous aider avant que les jeunes ne mettent le feu sur toute la concession. Nous n’avons jamais eu de problèmes avec lui depuis qu’il est là, on ne pouvait imaginer qu’on vivait avec un bandit. Il sort tous les jours à  17 heures et ne revienne qu’à 5 heures. C’est un taxi-motard », explique Aissatou Diouldé Diallo.

Tidiane Diallo correspondant régionale à Labé

+224 620 44 25 83

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.