Meurtre du gendarme à Bomboli : Cellou Dalein Diallo demande avec “insistance que justice soit faite” (déclaration)

Print Friendly, PDF & Email

C’est avec une grande tristesse que j’ai appris la mort d’un gendarme, qui d’après les autorités, était en service. En ces circonstances douloureuses, je voudrais, en mon nom personnel et en celui de la Direction nationale du Parti, exprimer mes très sincères condoléances et ma profonde compassion à la famille éplorée et à la gendarmerie nationale. Puisse l’âme du défunt reposer en paix.

Dans le combat quotidien que nous menons en faveur de la démocratie, de l’État de droit et du respect des droits de l’homme, nous serons animés par un sentiment d’échec aussi longtemps qu’il sera porté atteinte au droit à la vie, « droit suprême de l’être humain » expressément garantit par notre Constitution, laquelle nous protège tous en tant que citoyens guinéens indépendamment de notre appartenance ethnique, politique, sociale et religieuse.

Dans notre quête quotidienne de justice, nous ne connaitrons de repos et de paix intérieure aussi longtemps que l’impunité sera érigée au rang de modèle et que des familles entières demeureront dans l’attente de la justice, de la vérité et de réparations pleines et effectives des violations commises.

Ainsi, nous en référons aux autorités compétentes afin qu’une enquête à la fois indépendante et impartiale soit diligentée de manière à élucider les circonstances de la disparition tragique du défunt. En effet, l’obligation de conduire une enquête effective et diligente aboutissant à l’identification et à l’arrestation des présumés responsables est d’autant plus pressante que se succèdent des thèses contradictoires sur l’identité du défunt et le lieu de survenance du décès.

Nous demandons avec insistance que justice soit faite pour permettre à la famille de la victime de poursuivre son deuil, à l’instar des familles des deux jeunes élèves qui ont été précocement arrachés à l’affection des leurs dans le cadre des manifestations liées à la grève des enseignants. Il importe enfin que la justice soit la même pour tous pour que prévale la paix : une paix complète, juste et durable.

Conakry le 20 février 2018

Cellou Dalein Diallo

 

2 Commentaires
  1. SOUMAH de Garges 3 ans il y a
    Repondre

    C’est surtout le mutisme du gouvernement qui devient assourdissant. Aucune compétence avérée; doublé d’une lâcheté sans nom. Tout comme leur mentor Alpha Condé. Plus lâche tu meurs.
    Vive le peuple valeureux de Guinée; vive la democratie. La lutte continue.

    • Sylla 3 ans il y a
      Repondre

      “Soumah” diallo on se connait dans ce pays.
      Ce sont des elements de l’ufdg qui ont encore endeuillé une famille Guinéenne. Un jour Dieu va payer ce parti de merde et ses élements de merde.

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.