Microcrédit : les comptes du Crédit Rural de Guinée passent au vert

Print Friendly, PDF & Email

Après quelques années de difficultés provoquées par l’épidémie d’Ebola survenue en 2014,  les comptes du Crédit Rural de Guinée vont passer au vert en 2017 avec des fondamentaux solides, indiquent des sources de l’institution de microcrédit.

Il y a quelques jours, employés et responsables du CRG se sont réunis à Mamou pour tabler sur les perspectives de  la plus grande structure de microcrédit du pays. Les informations recueillies par Médiaguinée indiquent que sur 148 milliards GNF de crédit prévus en 2017, plus de 158 milliards GNF ont été effectivement accordés aux populations, avec un taux de remboursement de plus de 95%.

« Nous n’avons pas encore bouclé tous les comptes mais nous savons d’ores et déjà que nous allons faire un bénéfice en 2017 », a dit une source du CRG.

Cette dynamique semble avoir encouragé l’institution financière à augmenter les crédits prévus pour 2018 à environ 210 milliards GNF, essentiellement dans l’agriculture en ciblant particulièrement les femmes et les jeunes entrepreneurs. Selon nos sources, 30% de ce montant global sera justement consacré au secteur agricole.

Entre 2016 et 2017, le nombre d’emprunteurs est passé de 294000 à 321000 individus. Dans le même temps, le portefeuille  réunissant les épargnants a augmenté d’environ 8%, avec 76000 adhérents concernés  l’année dernière contre 70000 un an plus tôt. Cette tendance  a permis d’observer une progression de l’épargne d’environ 28% au cours de la période considérée.

Par ailleurs, avec 1346 villages couverts en 2017, le CRG vise l’objectif de toucher 1966 villages cette année dans le but de « satisfaire le maximum de ses adhérents et conforter encore plus sa bonne santé financière », soulignent nos sources. Tout un programme…

Cheick Camara

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.