Connect with us

A la Une

Mines : le ministre Abdoulaye Magassouba lance les travaux du projet pilote de recherche géophysique interne

Les travaux du projet pilote de recherche géophysique interne ont été officiellement lancés ce vendredi 23 novembre 2018, par le ministre des Mines et de la Géologie, Abdoulaye Magassaouba. C’était dans les locaux de son département en présence de plusieurs de ses cadres techniques, des cadres de la direction générale du Centre de Géophysique et de Sismologie et d’experts du Bureau de Recherche Géologique et Minière (BRGM, France).

Selon le Directeur général du Centre de Géophysique et de Sismologie, Mounir Awada, depuis 1996, un projet de levé géophysique aéroporté financé par la Banque mondiale avait couvert toute la partie Nord-est de la Guinée à l’échelle 1/200 000ème. « Les cartes magnétiques t spectrométriques gammas qui sont issues de ce projet sont disponibles. Il serait très utile dans un tel contexte de cibler les structures anomales existantes sur ces cartes afin de les contrôler au sol par la géophysique terrestre. Cette certification au sol serait à une maille plus serrée, par conséquent à une échelle plus grande 1/25 000ème. Pour la mise en œuvre de notre projet, nous comptons utiliser un complexe de deux méthodes géophysiques à savoir la Polarisation provoquée (PP ou IP) et la Magnétométrie », dira-t-il entre autres.

Parlant des résultats, il dira que les résultats attendus par le projet d’exploration et de prospection des métaux précieux dans les formations birrimiennes de Siguiri sont d’une importance capitale pour le secteur minier. « Il s’agit d’aider efficacement les géologues dans la vérification de certains indices identifiés lors de la cartographie régionale ; Faciliter la localisation des principales directes des fractures et autres structures associées ; Détecter les structures qui contrôlent la minéralisation aurifère ou argentifère d’intérêt économique devant faire l’objet de recommandations d’ouvrages miniers… »

Prenant la parole pour la circonstance, le ministre s’est dit heureux de procéder à ce lancement des travaux géophysiques pour la recherche des métaux précieux (or, argent) dans les formations birimiennes. « Ce projet pilote qui couvre 500 km2 permettra d’obtenir des données géophysiques à l’échelle 1/25 000. Le dernier projet de recherche géophysique réalisé avec l’appui de la Banque mondiale, date de 20 ans, alors que l’Etat guinéen n’a pas réalisé de recherche géophysique interne depuis 40 ans ».

Poursuivant, il dira que ce projet pilote d’un budget de 885 342 USD est entièrement financé par l’Etat guinéen, sur une période de 16 mois. « Ce budget couvre l’acquisition des équipements de géophysiques, l’assistance technique, la prise en charge des missions de terrain et le traitement des données. Ces travaux géophysiques dont on lance le projet pilote ce matin, sont d’une importance majeure. En effet, la disponibilité d’une infrastructure géophysique de qualité constitue une base indispensable à notre pays pour améliorer son attractivité minière grâce à la disponibilité d’informations réduisant les coûts et les délais de recherche », a fait savoir le ministre Magassouba, avant d’affirmer que les résultats de ce projet pilote ainsi que de ceux qui suivront, permettront d’affiner les informations qui seront incessamment livrées par AMTEC au titre de la recherche géophysique sur l’ensemble du territoire.

Youssouf Keita

+224 666 48 71 30

 

 

Continuer la lecture
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Suivez-moi sur Facebook

Suivez-moi sur Twitter