Connect with us

Economie

Mines : signature d’un accord pour la relance de l’usine de Kinièrö

Published

on

L’usine de Kinièrö va bientôt reprendre ses activités après plusieurs années d’arrêt. Ce mardi 19 novembre, le ministre des Mines et de la Géologie en compagnie de son homologue du budget ont procédé à la signature d’un accord avec la société Sycamore mining, adjudicatrice de cette mine de Kignèrö, dans la préfecture de Kouroussa pour l’extraction de l’or.

La signature de cet accord intervient après l’évaluation des offres de 4 sociétés qui avaient soumissionné. Sycamore, une société de droit anglais s’engage à investir dans un premier temps, 5 millions de dollars et ensuite 30 millions de dollars, au fur et à mesure que ses activités évolueront.

Pour le ministre des Mines Abdoulaye Magassouba, la relance de la mine de Kinièrö, est une bonne nouvelle pour les populations de cette localité mais aussi d’une manière générale, pour toute la Guinée.”Cet accord répond à la volonté et aux directives du président Alpha Condé en faveur de la relance de la mine de Kinièrö. Nous y avons travaillé depuis quelques années pour trouver un investisseur qui a les capacités techniques mais aussi et surtout les capacités financières avec la volonté de relancer la mine. Donc aujourd’hui, Sycamore s’engage à produire l’étude de faisabilité après avoir fait l’état de la situation au niveau de l’usine mais aussi au niveau de l’exploration et d’engager déjà les premiers travaux. Il s’engage déjà à être sur le terrain dès la semaine prochaine, à mettre 5 millions de dollars sur le compte de la société et à investir au minimum 30 millions de dollars pour pourvoir porter l’actif en exploitation et procéder à une extension de capacités dans le futur. Donc cela est une excellente chose pour les populations de Kinièrö, de Kouroussa, mais aussi de la Guinée d’une manière générale. Cela permettra de créer des emplois et des opportunités d’affaires pour les entreprises et en conformité avec la politique portée par le président de la République”, a dit le ministre des mines.

Le ministre du Budget qui a participé à cette cérémonie, invite les populations de cette localité à bien accueillir la société. Selon Ismaël Dioubaté, les populations de Kinièrö doivent poser tous les problèmes pour qu’ils soient résolus par le dialogue.

“Nous sommes dans un cycle vertueux au niveau des mines. La signature de ce nouvel accord répond à deux aspects. Un aspect sociologique, parce que la reprise de l’usine va créer de l’emploi surtout que le président de la République a mis un accent particulier dans le code minier, ce qu’on appelle le contenu local. L’autre aspect, c’est l’économie, c’est un investissement énorme qui va créer de l’emploi et ça permet de collecter des revenus pour l’Etat et réparer certaines distorsions sociales. Nous encourageons vivement la population de Kinièrö à accueillir les investisseurs pour les encourager et poser tous les problèmes qui peuvent être résolus par le dialogue », a-t-il dit.

L’accord signé ce lundi prévoit plusieurs obligations pour la société Sycamore dont la soumission d’une étude de faisabilité dans un délai de 280 jours, la négociation d’une convention minière conforme au code minier et l’Etat guinéen à son tour, a l’obligation d’octroyer un permis d’exploitation à la société et ce, dès après la validation de l’étude de faisabilité.

Pour le directeur de la société, le plus important est de travailler en harmonie avec les populations locales.

“L’idée est de redévelopper cette usine le plus rapidement que possible, en redémarrant la mine avec plus de production possible. Ce qui est plus important, c’est de travailler en harmonie avec la population de Kinièrö mais aussi de Kouroussa pour développer le travail local. Nous avons une équipe internationale qui doit venir et qui est très contente d’être en Guinée pour développer ce projet”, a dit Matthieu Sharples.

Thierno Sadou Diallo 

+224 626 65 65 39

 

Print Friendly, PDF & Email
Publicités
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Publicités