Les miniers sur le site de Souapiti : ‘’nous avons constaté que les travaux civils du barrage sont avancés à 50%’’ (Tahirou Diallo)

Une mission composée de représentants de plusieurs sociétés minières évoluant en Guinée était ce mercredi 10 octobre sur les sites du barrage hydroélectrique de Souapiti en construction et Kaléta déjà opérationnel pour constater de visu les réalités du terrain.

Elle (mission) était conduite par le secrétaire général du département en charge de l’Energie et de l’hydraulique, Sékou Sanfina Diakité qui avait à ses côtés le Directeur général du projet de construction hydroélectrique de Souapiti et de représentants du Ministère des Mines et de la Géologie.

Guidés par des spécialistes, ces visiteurs se sont dits émerveillés par les travaux qui sont en train d’être abattus par près de 3000 mille employés de la société chinoise en charge d’exécuter les travaux à Souapiti (China International Water & Electric Corporation).

Selon le secrétaire général du Ministère de l’Energie, cette visite est une suite logique de l’atelier de présentation de Souapiti-Kaléta qui a eu lieu récemment en faveur des miniers dans un réceptif hôtelier de Conakry.

‘’Ces miniers qui viennent regarder aujourd’hui ce que nous sommes en train de faire sont rassurés que nous sommes en train de travailler et ils sont rassurés que ce qu’on leur dit est une réalité’’

‘’On a décidé qu’après avoir fini de leur expliquer ce que nous sommes en train de faire, de leur amener sur le site pour voir qu’est-ce qui se passe, qu’est-ce qui se fait et c’est pour ça ils sont là aujourd’hui. Dans tout ça qu’est-ce qu’on cherche ? C’est pour rassurer les miniers, les opérateurs, ceux qui prennent leur argent depuis loin pour venir développer la Guinée. C’est pour leur dire que nous aussi, nous ne sommes pas assis, nous sommes en train de travailler afin de créer les conditions meilleures pour un développement harmonieux de notre pays’’, dira en substance Sékou Sanfina Diakité, avant d’affirmer que l’énergie n’est pas le seul élément du développement.

‘’L’énergie est un élément fort du développement et c’est un grand indicateur du développement. Donc ces miniers qui viennent regarder aujourd’hui ce que nous sommes en train de faire sont rassurés que nous sommes en train de travailler et ils sont rassurés que ce qu’on leur dit est une réalité. Aussi, c’est pour les encourager à multiplier les activités sur le terrain pour créer de l’emploi et assurer l’emploi à la population guinéenne’’, a-t-il ajouté.

‘’Nous avons constaté que les travaux civils du barrage sont avancés à 50% au niveau de l’usine à 80% et que les travaux d’excavation sont à 95%’’

A en croire Tahirou Diallo, porte-parole de ces miniers par ailleurs conseiller technique du directeur général de la CBG, ‘’cette visite nous a permis de nous rendre compte de la réalité de l’évolution du chantier. Elle (visite) a permis aux miniers d’être rassuré que le chantier est en train de progresser effectivement. Nous avons constaté que les travaux civils du barrage sont avancés à 50% au niveau de l’usine à 80% et que les travaux d’excavation sont à 95%. Ce qui est une très bonne avancée pour ce projet qui a depuis seulement il y a quelques années. Il faut aussi signaler que nous avons été informés que ce barrage va bonifier le barrage de Kaléta qui est déjà fonctionnel. Une chose est évidente c’est que le projet est en évolution et nous avons été très agréablement surpris de voir l’évolution du chantier’’, a-t-il affirmé tout en indiquant que ces projets de barrage sont opportunités évidentes pour l’industrie minière pour la région nord-ouest de la Guinée où se retrouvent plusieurs sociétés minières en exploitation et en projet. ‘’C’est donc une opportunité pour le développement de l’industrie et c’est aussi une opportunité de pouvoir alimenter nos populations en énergie. Vous savez que les sociétés minières en exploitation et en projet rencontrent énormément de problèmes de revendication des populations parce qu’elles ne sont pas approvisionnés en électricité. Le développement de ces barrages permettra de résoudre ces problèmes épineux et pour les populations et pour les sociétés minières. Nous sommes très ravis d’avoir fait cette visite et nous pensons que l’échéance de 2020 sera respecté ».

De son côté, la représentante du Ministère de Mines, Baratou Baldé s’est réjouie de ladite visite, avant de mentionner : ‘’Actuellement avec la politique minière, il y a beaucoup de sociétés minières qui se sont installées en Guinée et ces sociétés auront besoin de l’énergie électrique…’’ 

A en croire à un spécialiste, démarré au mois d’avril 2016, le projet d’aménagement hydroélectrique de Souapiti sur le fleuve Konkouré constitue le principal maillon de la chaine d’aménagement du fleuve qui comprend de l’amont à l’aval les sites de Garafiri (mis en service en 1999), Souapiti (en cours), kaléta (mis en service en 2015) et enfin Amaria.

‘’Le barrage de Souapiti dont les travaux ont été lancés en avril 2016 pour un délai d’exécution de 58 mois, est un type de barrage en béton au rouleau, d’une hauteur maximale de 120 mètres. La longueur de l’axe du barrage est de 1150 mètres, d’une puissance installée de 450 MW’’, nous informe-ton.

Youssouf Keita, envoyé spécial à Souapiti

+224 666 48 71 30

 

 

Print Friendly, PDF & Email



2 thoughts on “Les miniers sur le site de Souapiti : ‘’nous avons constaté que les travaux civils du barrage sont avancés à 50%’’ (Tahirou Diallo)

  1. CONDÉ ABOU

    Wow ! Excellente nouvelle et félicitations pour le développement inespéré de ce projet légendaire de barrage hydroélectrique de Souapiti.

    Dieu le Très Haut bénisse le développement de ce projet qui avait fait rêver tant de générations dans ce pays et depuis la nuit des temps. Quelle longue histoire et quelle fierté aujourd’hui !

    Merci pour l’audace, pour la baraka, et le courage du Président de la République et de son Gouvernement.
    Nous croyions carrément, que finalement, le barrage sur le fleuve Konkouré, n’était plus de notre génération. Et Dieu en a décidé autrement pour le bonheur de la Nation. Formidable et incroyable.

    Repondre

Laisser un commentaire