Le ministre Dr Ibrahima Kourouma à N’zérékoré : “ce sont les cadres de l’habitat qui revendent les domaines de l’Etat en complicité avec les stagiaires’’

Print Friendly, PDF & Email

En tournée de travail à l’intérieur du pays, le ministre de la Ville et de l’Aménagement du Territoire, Dr Ibrahima Kourouma a échangé mercredi dernier avec l’ensemble des structures relevant de son département dans la région forestière. C’était dans les locaux du gouvernorat de N’zérékoré en présence des autorités régionales, préfectorales et communales.

Cette rencontre avait pour objectif d’expliquer clairement le rôle que doivent jouer les cadres de son département pour éviter les nombreux problèmes qui sont souvent sources des conflits domaniaux que connaissent les tribunaux du pays.

Sans langue de bois, le patron de la Ville et de l’Aménagement du Territoire a dénoncé le comportement des cadres qui sont souvent complices dans la vente des domaines réservés par l’État.

‘’La connaissance des codes fonciers sont d’une importance capitale pour nous les cadres de ce département. Aujourd’hui si l’État veut construire des écoles sur l’une de ses zones réservées, ce sont des problèmes. Et nous allons les récupérer, c’est ça notre mission. Il faut reconnaître que beaucoup de réserves foncières de l’État sont morcelées et vendues par nous même. L’une des priorités du Président de la République, Pr Alpha est de garantir une vie descente pour l’ensemble des guinéens. Ceux qui veulent nous suivre dans ce changement seront les bienvenues et ceux qui ne veulent pas, le changement va leur drainer’’, a précisé entre autres le ministre Kourouma devant un parterre de cadres préfectoraux, régionaux ainsi que des élus locaux qu’il a surtout remercié pour leur implication dans la récupération des domaines de l’Etat.

Poursuivant, le ministre s’est indigné de voir un nombre important de stagiaires et de bénévoles  qui sont au niveau de la direction régionale de la Ville et de l’Aménagement de Territoire de la région administrative de N’zérékoré.

‘’Que voulez-vous qu’on fasse avec ces stagiaires. Ils font quoi ? Vous savez que pour avoir accès à la fonction publique c’est le concours ?’’, s’est-il interrogé avant d’ajouter : ‘’Ne créer donc pas de problème ou il n’y a pas problème…’’

Parlant des nombreux dossiers qui sont dans les tribunaux à cause des parcelles attribuées à plusieurs personnes, le ministre a précisé : ‘’Personne ne va faire du tort à un citoyen. Aujourd’hui tous les jugements dans nos tribunaux sont pour la plus part des conflits domaniaux parce que les problèmes, c’est nous. Il n’y a pas d’urbanisation clandestine parce que ce sont les cadres de l’habitat qui revendent les réserves foncières de l’État  en complicité avec les stagiaires’’, a-t-il conclu.

Par Amara Souza Soumaoro, correspond régional à N’zérékoré

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.