Le ministre Dr Ibrahima Kourouma tape du poing sur la table à Labé : ‘’nous allons récupérer tous les domaines de l’Etat’’

Print Friendly, PDF & Email

Le ministre de la Ville et de l’Aménagement du Territoire en séjour de travail dans la région administrative de Labé a conféré ce Lundi 26 février 2018, avec les autorités régionales, préfectorales et communales sur la situation des domaines de l’Etat de la cité de Karamoko Alpha de Labé.

Cette rencontre qui s’est tenue à la salle de conférence du gouvernorat a connu la présence des 28 chefs de quartiers, la société civile et d’autres citoyens venus prendre part la rencontre. Après l’allocution de bienvenue du préfet, Elhadj Safioulaye et du gouverneur de région Sadou Keita, la parole est revenue au directeur régional de la Ville et de l’Aménagement du Territoire de présenter la physionomie générale des services dans la région de Labé.

‘’La situation du personnel et la situation de la direction régional de la ville et de l’aménagement du territoire sont les suivantes : nous avons un directeur régional en poste, son adjoint, un chef division de contrôle, et deux contractuelles donc un effectif de 3 cadres. La direction préfectorale de l’urbanisme et de l’habitat  et de construction de Koubia un cadre, il s’agit du directeur préfectoral, direction préfectorale de l’urbanisme et de l’habitat de Labé : un directeur préfectoral, un chef de section et 12 chargés d‘études, direction préfectorale de Lélouma : 3 cadres, direction préfectorale de Mali et de Tougué : il n’y a que les directeurs qui sont venues à peine une semaine’’, a entre autres expliqué Ibrahima Kaba.

Sur la situation du mobilier et du matériel du bureau et de chantier, de directeur régional affirme qu’à part les deux directions du chef lieu de la région, toutes les autres directions préfectorales ont un besoin très urgent des locaux adéquats, de mobiliers de bureau et de matériels de  chantier. Sur la situation financière, il (le directeur régional) a laissé entendre que courant l’année écoulée à la date du 27 décembre 2017, les services dans l’ensemble ont recouvré un montant de 116 millions 402 mille 650 fg au titre du budget communal, préfectoral et national.

Dans la foulée, le directeur régional de la ville et l’management du territoire a marqué un accent particulier sur les domaines de l’Etat sis à Labé en ces termes : ‘’A Labé, il existe des domaines réservés de l’Etat, identifier et recenser par la mission nationale. A ce titre, il faut signaler que nos services ont rencontré des grands problèmes à savoir, l’empiètement du domaine aéroportuaire, de la relation du domaine appartenant a l’élevage par certaines familles. Egalement, nous rencontrons d’énormes difficultés dans l’exercice de nos activités dont entre autres de personnel. A koubia, Tougué, Lélouma et Mali il y a manque de moyens logistiques, la marginalisation de la direction régionale par la direction de la SONAPI évoluant à Labé’’, a renchérie Ibrahima Kaba.

Prenant la parole pour la circonstance, le ministre de la Ville et de l’Aménagement du Territoire a amorcé son discours par remercier l’ensemble des présents et les autorités pour le travail abattu avant d’affirmer :

‘’Je vais vous rassurer Monsieur le gouverneur vous et vos populations que l’objectif du Président de la République est que les populations en général aient un cadre de vie descend, mais cela est possible que si nous avons l’espace. Malheureusement, très souvent, les réserves foncières de l’Etat connues par nos cadres sont vandalisées, vendues parfois par nos cadres. Mais je vous j’assure que la volonté du Chef de l’Etat sera mise en œuvre, celle qui concerne de créer un cadre de vie descend pour la population guinéenne. Je voudrais dire ici que tous les domaines de l’Etat récupérés et vendus, nous allons les récupérés. Ça coutera ce que ça va couter, mais l’Etat rentrera en possession de son dû. Si un cadre ou une tierce personne s’est mise dans une volonté de vendre ou a vendu ces domaines de l’Etat, je voudrais qu’ils se préparent maintenant parce que nous allons les récupérés. Les choses doivent et vont changées. Cette pratique qui consiste à vendre les domaines de l’Etat doit changer. Nous avons demandé tous les plans d’aménagement des préfectures et après études nous allons revenir pour dire que si ici normalement c’est un cimetière ou si c’est une école ou un marché. Mais si le domaine est vendu, l’auteur assumera les conséquences. si nous voulons que nos villes soient des villes qui gardent nos populations pour empêcher que les gens ne partent en aventure, il faut que chacun fasse un peu pour que ce pays là n’est se développe…’’

A noter que dans la région administrative de Labé, prés de mille hectares appartenant à l’Etat ont été identifiés et sécurisés.

Tidiane Diallo, correspondant régional à Labé.

+224 620 44 25 83   

 

2 Commentaires
  1. kaloga 2 ans il y a
    Repondre

    Rien que de la démagogie. Et les sommes colossaux que vous détournée reviendront quand aux paisibles et pauvres population ? Des voleurs de deniers publics qui tournent à travers la Guinée pour faire le moral alors qu’ils ont fini de construire les grandes écoles, construites maisons et des appartements ou les achetés avec des sommes piochées dans la caisse publique.

  2. Manzo 2 ans il y a
    Repondre

    Quelle médiocrité syntaxique de ce pseudo journaliste!

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.