Mise en place des institutions de la transition : les nouvelles autorités n’ont pas de braguettes magiques

Print Friendly, PDF & Email

🛑Par Mandian Sidibé🛑LA MISE EN PLACE DES INSTITUTIONS DE LA TRANSITION QUALIFIÉE DE TÂTONNEMENTS, VIA LES MÉDIAS ET RÉSEAUX SOCIAUX, PAR LE DIRECTEUR DU CENTRE D’ANALYSE ET D’ÉTUDES STRATÉGIQUES, NOTRE COMPARIOTE ALIOU BARRY : LES NOUVELLES AUTORITÉS N’ONT PAS DE BAGUETTES MAGIQUES…

Dans ses récentes sorties médiatiques, Monsieur Aliou Barry, Directeur du Centre d’Analyse et d’Etudes Stratégiques (CAES), martèle ce qu’il appelle ses inquiétudes par rapport aux imaginaires tâtonnements des nouvelles autorités dans la mise en place des institutions de la Transition. Notre compatriote va plus loin en estimant qu’après deux mois d’exercice du pouvoir par Son Excellence le Colonel Mamadi Doumbouya, aucun acte n’aurait été posé allant dans le sens d’un retour rapide à l’ordre constitutionnel…

LA RÉPONSE À MONSIEUR BARRY

Tout en saluant l’esprit patriotique dont fait montre Monsieur Aliou Barry, preuve de son amour et de son attachement charnel à la mère-patrie, la Guinée d’une part, et de l’autre de ses préoccupations quant à l’allure à laquelle s’opère la mise en oeuvre de la Charte de la Transition, allure qu’il confond à des tâtonnements, tout en lui concédant le mot dans toute sa noblesse, nous tenons à lui faire observer ce qui suit:

  • Certainement l’habitude est une seconde nature. En rappelant le statut du Colonel Mamadi Doumbouya, il ne doit pas non plus perdre de vue que chez le militaire en action, c’est le terrain qui commande. C’est le B-A- BA du comportement de celui qui aura réellement maitrisé la formation militaire dont il a bénéficié.
  • Au regard de l’immensité de la catastrophe nationale résultant de la gouvernance décennale de l’ancien Président débarqué le 5 Septembre 2021, il ne sert à rien de se lancer dans la précipitation teintée d’anarchies, pour dérouler le processus de redressement en profondeur amorcé pour le plus grand salut de la République et de la Nation entière.
  • Le CNRD n’est nullement engagé dans une course de vitesse exceptionnelle, avec le compas et l’équerre à l’oeil. Non ! Le CNRD se réjouit déjà de l’accompagnement de certains pays voisins, de la Communauté Internationale et de la population guinéenne. Cette population qui sera la bénéficiaire des futurs résultats escomptés de la Transition.

Lentement, mais sûrement, les nouvelles autorités réaffirment éloquemment que le pari promis peut dors-et-déjà etre considéré comme acquis à la satisfaction entière de la Communauté Nationale. C’est seul le Peuple souverain de Guinée qui est et reste le seul juge du CNRD et par ricochet, c’est à ce Peuple seul que Son Excellence Monsieur le Colonel-President aura l’obligation de rendre compte au terme de la Transition.

Aussi, Monsieur Aliou Barry voudra- t-il accepter de ne pas voir seulement sous un seul angle ce que fait le CNRD. Ainsi, il se rendra aisément à l’évidence que ce qui est déjà fait mérite respect et admiration : les nouvelles autorités ne disposent pas de baguettes magiques.

Que Dieu protège la Guinée et les Guinéens ! Amen….

Mandian SIDIBE
Journaliste, Ancien Directeur Général de la radio 《Planète FM》

1 Commentaire
  1. MANZO 4 semaines il y a
    Repondre

    « Mise en place des institutions de la transition : les nouvelles autorités n’ont pas de braguettes magiques »

    Vraiment ‘braguettes magiques » 😂🤣😂🤣😂🤣😂🤣😂🤣?
    Wallahi, ce semi-analphabète reconverti en escroc professionnel, finira par griller carrément le peu de neurons qui lui restaient! Car il ne dort plus et il se croit capable de faire taire toute voix dissonante n’allant pas dans le sens de ses néo-patrons de criminels de masse.
    Le pauvre couillon se prend déjà pour le porte-parole d’une junte meurtrière aux abois. Ainsi vivent les escrocs: ils s’auto-désignent et s’auto-saisissent de tous et de rien.

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.