50è anniversaire des exécutions de 1971 : « on paye l’injustice par la justice » (PM Béavogui)

Print Friendly, PDF & Email

Les familles des victimes du camp Boiro ont célébré le 50ème anniversaire de ce douloureux évènement ce lundi 18 octobre 2021, à Conakry.
En marge de la commémoration des familles des victimes, le Premier ministre Mohamed Béavogui, le ministre secrétaire général de la Présidence de la République et le chef de cabinet de la présidence sont allés se recueillir sur la fosse commune des victimes, dans l’enceinte du camp Boiro.
À sa prise de parole, Mohamed Béavogui a tenu à remercier l’association des Victimes du Camp Boiro (AVCB), organisatrice de la date commémorative.

« C’est un anniversaire douloureux qui s’est répété pendant trop longtemps. Et comme vous l’avez vu, le CNRD est venu avec la justice, avec l’apaisement et avec un comportement humain. Vous avez vu comment nous essayons de nous comporter avec ceux qui ont offensé et ceux qui n’ont pas offensé. Parce qu’on ne paye pas l’injustice par l’injustice. On paye l’injustice par la justice. On paye l’injustice par le comportement humain, un comportement sur la foi. Et c’est ce que vous avez jusqu’à maintenant. Ce n’est pas de la faiblesse. C’est simplement parce qu’on doit respecter l’autre, l’être humain », a déclaré le Premier ministre.
Mohamed Béavogui a indiqué que la nouvelle Guinée souhaitée par les Guinéens sera basée sur la réconciliation.
« Aujourd’hui vous êtes là. C’est difficile. Nous venons partager avec vous tous ces difficiles moments. Mais le plus important, c’est qu’ on veut une Guinée nouvelle. Et cette Guinée nouvelle sera basée sur une seule chose, la réconciliation. La Guinée se fera avec tous les Guinéens ou elle ne se fera pas. Alors, c’est pour quoi, j’exhorte chacun à travailler pour cette réconciliation. Tout ce qui doit être fait sera fait. La justice est la boussole du CNRD. Le reste, c’est à chacun d’entre nous de jouer son rôle pour qu’on ait la Guinée que nous voulons », a-t-il conclu.

Mamadou Yaya Barry
622 26 67 08

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.