Mois de la prévention : « le monde enregistre par an 2,3 millions de décès suite à une maladie professionnelle » (ministre Ballo)

Print Friendly, PDF & Email

A l’occasion du lancement du mois de la prévention des risques professionnels, célébré chaque mois d’avril, le ministre de la Fonction publique, de la Réforme de l’Etat et de la Modernisation de l’Administration, Dr Mamadou Ballo, dans une déclaration rendue publique ce mercredi 31 mars 2021, est revenu sur les statistiques des accidents  de travail qu’enregistre le monde chaque année.

A cet effet, le ministre de la Fonction publique, au nom du  gouvernement, s’est engagé  à prendre des mesures d’urgence pour renforcer  les actions et redoubler d’efforts pour créer des lieux de travail sûrs et sains pour tous les travailleurs, tout en mettant l’accent sur la pandémie de coronavirus qui frappe l’humanité.

« Selon les chiffres du BIT, un travailleur succombe toutes les quinze secondes à une maladie professionnelle ou après un accident du travail. Cela représente 6,300 décès par jour et 2,3 millions par an », a déclaré le ministre Ballo.

Et d’ajouter : « chaque année, plus  de 313 millions de travailleurs ont un accident du travail non mortel, c’est-à-dire que 860 000 personnes se blessent chaque jour en travaillant. En plus de l’énorme coût humain, le manque de sécurité et santé au travail a des conséquences non négligeables sur le plan économique: 4% du PIB mondial seraient perdus chaque année pour couvrir le temps de travail perdu, les interruptions de production et les frais de traitement, de réadaptation et d’indemnisation occasionnés par les lésions et maladies professionnelles ».

S’agissant du contexte de cette pandémie,  le patron de la fonction publique guinéenne a mentionné  que la prévention des risques professionnels ne portera ses fruits que si chacun prend ses responsabilités, non seulement pour sa propre vie, mais aussi pour celle des autres. « Seul un effort de prévention commune pourra garantir la santé et la sécurité d’un travailleur. », dit-il. Rappelant que le gouvernement est conscient de l’immense défi que représente pour la société guinéenne la promotion de la sécurité et santé pendant cette pandémie de covid- 19.

« Il est en effet essentiel de veiller à ce que les lieux de travail soient sains et sûrs pour contenir la propagation du virus et protéger la santé des travailleurs. Nous sommes solidaires de chaque travailleur, chaque employeur et chaque institution de sécurité et nous mettons gratuitement à disposition nos ressources de prévention pour soutenir le retour à une vie professionnelle saine et sûre », a-t-il rassuré.

Elisa Camara

+224 654 95 73 22

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.