Monsieur Cellou Dalein Diallo, entre acceptation et négation de son passé! (Sayon Mara)

Print Friendly, PDF & Email

Au cours de l’assemblée générale virtuelle de sa formation politique le Samedi ,21 Août 2021, Monsieur Cellou Dalein Diallo affirme, je cite : «….Les guinéens savent qui était derrière cette rébellion qui a coûté la vie à des centaines de citoyens… les guinéens savent également qui était derrière la tentative d’assassinat du Général Lansana Conté au carrefour Enco 5 en Décembre 2004…»

Monsieur Cellou, au lieu de vous dissimuler derrière le Peuple de Guinée pour tenir cette allégation divertissante, pourquoi ne pas nommer, vous-même, le ou les commanditaires de cette agression barbare, puisque vous les connaissez ? Ou, avez-vous peur de citer nommément des gens parce que n’ayant la moindre preuve ?

Le vaillant Peuple de Guinée n’est aucunement dupe au point de croire à ce que vous insinuez. Ce faux-semblant d’être fier comme Artaban du Général Lansana Conté alors que vous ne l’avez jamais été, ne peut passer aussi facilement chez les populations.

Monsieur Cellou, être fier de la gestion d’un Chef pour lequel on a servi, c’est aussi d’assumer en totalité sa gestion et non de prendre une partie et rejeter l’autre. Avez-vous oublié vos propos sur Africa N°1 ?

Si vous avez oublié, nous allons vous aider à vous remémorer. En effet, à la question de savoir si le Referendum de 2001 était justifié ?

Vous avez répondu, sans ambages et sans même penser aux avantages que vous avez tirés de ce mandat, ce qui suit : «…Je pense que c’était une erreur de ma part d’avoir accompagné le référendum de 2001…» Quelle ingratitude !

Cette sortie controversée du Leader de l’UFDG que beaucoup avait même trouvée ingrate vis-à-vis du Général Conté à qui il doit tout, a attiré les foudres de plusieurs personnes sur lui. On a encore bonne souvenance de la riposte de Monsieur Fodé Bangoura, actuel Président du PUP.

On aurait bien aimé aussi, Monsieur Cellou, que vous assumiez avec fierté la liquidation de Air Guinée, le démantèlement des rails construits à la sueur et sur le corps de nos grands-parents entre 1900 et 1914.Cela a favorisé du coup, il faut le rappeler, le chômage et la misère des milliers de guinéens au profil d’une certaine catégorie d’opérateurs économiques. Parlez-nous de ces faits aussi.

Avant votre venue à la tête du Ministère des 3 T (Transports, Télécommunications et Tourisme), il y avait à la Sogetrag, 125 bus, 1 entrepôt, 1 garage et environ 1000 emplois. Pendant votre calamiteuse gestion à la tête de ce Département, le parc de bus a disparu, la société a chuté, 1000 emplois perdus et les locaux de la société ont été baillés  à de tierces personnes.

Savez-vous réellement rappeler les faits, Monsieur Dalein ? Dites-nous alors comment le crash, au Bénin, de l’avion UTA a lieu, où plus de 100 personnes avaient perdu la vie. Pensez-vous que votre responsabilité n’est pas engagée dans cette rocambolesque affaire de crash ? N’est-ce pas vous qui aviez accordé la licence à cette société, alors que celle-ci avait été déboutée dans plusieurs Pays ? Avez-vous mis une commission d’enquête en place pour situer les responsabilités, ne serait-ce que par respect pour les victimes ?

Vous vous enorgueillissez aujourd’hui d’être l’un des artisans de la liberté d’expression dans notre pays. Avez-vous oublié l’arrestation du journaliste Louis Espérance Célestin, suite à la parution d’un article de celui-ci concernant les délivrances des licences GSM que vous gériez à l’époque ?

Monsieur Cellou, sachez bien que les faits historiques sont têtus. Plutôt que de vous taper la poitrine sur les acquis positifs du Général Lansana Conté (paix à son âme), vous ferez mieux aujourd’hui de nous parler des conditionnalités de cession de la Sotelgui à Malaysia Télécom. Parlez-nous de la vente des puces GSM qui, pendant votre déshonorant passage à la tête du Ministère des Télécommunications, étaient vendues à prix d’or. Une puce coûtait plus d’un million de nos francs à l’époque.

Hier artisan et fervent défenseur de la casse de Kaporo-rail, aujourd’hui pour des fins politiques, le discours de Cellou Dalein Diallo a littéralement changé. Lorsque l’actuel régime a décidé de parachever ce qu’ils ont commencé dans cette zone en 1998, il n’y a pas ce que ce leader n’a pas raconté.  Alors qu’il sait pertinemment que toute cette zone est un domaine de l’Etat.

En clair, Monsieur Cellou Dalein Diallo, en plus d’être incohérent dans ses sorties, est aussi ingrat. Lorsqu’il s’agit du bilan positif du Général Conté, il se l’accapare tout de suite. Mais, quand il s’agit du négatif, il le met à l’actif du Sènè Sâmon. Quelle incohérence !

Sayon Mara, Juriste

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.