Montage de projet culturel : le FODAC initie une formation de 5 jours à l’intention des acteurs culturels

Print Friendly, PDF & Email

Et c’est parti pour un séminaire de formation des acteurs culturels sur les techniques de montage d’un projet culturel et les procédures opérationnelles du fonds. Initiée par le Fonds de Développement des Arts et de la Culture (FODAC) sous la présidence du Ministre de la culture, la cérémonie de lancement de ladite formation a eu lieu ce lundi 17 août 2020 dans la salle de conférence du stade Général Lansana Conté de Nongo.  

 

L’objectif de cette session de formation selon Malick Kébé, Directeur Général du FODAC, est de renforcer la capacité institutionnelle des opérateurs culturels guinéens. 

« Cette session de formation que nous organisons est le fruit d’un long processus qui a pour objectif de renforcer la capacité institutionnelle des opérateurs culturels guinéens en vue de créer un cadre d’échanges et de débats participatifs sur les connaissances des procédures et mécanismes pour opérationnaliser la mise en œuvre des activités du fonds des arts et de la culture », explique-t-il. 

Pendant cinq jours, les participants échangeront avec les formateurs sur des thèmes pertinents consacrés au développement du secteur de la culture.

« La culture est l’expression de notre identité. C’est elle qui nous reste quand on a tout perdu. Pendant les cinq prochains jours, vous allez échanger avec les formateurs sur des thèmes pertinents consacrés au développement du secteur culturel autour des thématiques suivantes : la vulgarisation de la nouvelle politique culturelle de la Guinée ; la connaissance du fonds de développement des arts et de la culture ; les problématiques liées au financement culturel ; l’organisation, la structuration et la gestion d’une entreprise culturelle ; la méthodologie de rédaction d’un projet culturel ; la commercialisation et la rentabilité des biens culturels ; comprendre et répondre à un appel à candidature ; l’impact digital sur la culture ; la compétitivité entrepreneurial et le développement personnel », dira en détail le Ministre Sanoussy Bantama Sow. 

Pour le formateur Rémy Sagna, cette session se veut être un espace de partage d’expériences.

« Nous vous félicitons de cette belle initiative que nous pensons qu’elle s’inscrit très logiquement dans une dynamique de mise en œuvre d’une politique culturelle ambitieuse, et d’une volonté de répondre véritablement aux préoccupations des acteurs culturels à la fois dans la confirmation de leurs expériences mais également dans la dotation d’outils nouveaux pour la mise en œuvre de leurs missions respectives. Nous ne venons pas ici pour donner des leçons, nous venons pour partager des expériences », a-t-il estimé. 

À travers le FODAC, l’État guinéen met à la disposition des acteurs culturels 300 millions de nos francs. Mamadou Thug trouve très importante cette session de formation.

« Aujourd’hui, beaucoup de structures et hommes de culture te montent des projets, ils ont des problèmes pour faire un budget. Ils te font un devis et ils le déposent. Un professionnel ne peut pas te prendre un devis parce qu’après tu ne sais pas », déplore le comédien-humoriste.  

Maciré Camara 

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.