Mort de détenus à Labé : ‘’ ils sont victimes de maladies très compliquées et récurrentes ‘’ (Dr Oudy, DRS)

Print Friendly, PDF & Email

On en sait un peu plus sur le double décès subvenu en moins de 24 h à la maison centrale de Labé, qui continue de polariser les débats dans la capitale du Foutah Djallon, au moment où les morts dans les prisons du pays font légion.

Rencontré ce mercredi, 20 janvier 2021, le Directeur régional de la santé de Labé nous a confié que ces détenus sont victimes de maladies très compliquées et récurrentes, avant d’exclure la thèse d’une malnutrition aigue, d’une maladie contagieuse, de la Covid-19 ou la tuberculose. 

« Ce qu’on peut rassurer aux populations, c’est que ce ne sont pas des maladies contagieuses, ni la tuberculose et ni de la Covid-19. Tous les détenus sont aujourd’hui dépistés au moins une à deux fois. Avant de rentrer aussi, le détenu est dépisté. La première personne qui est décédée, c’est une vielle personne qui venait de rentrer, qui avait des maladies très compliquées, comme le diabète, l’hypertension. La deuxième personne est un jeune, il avait une maladie récurrente, à chaque fois qu’il se plaignait on l’envoyait à l’hôpital pour des consulter. C’est certainement les conditions de vie qui se dégradent petit-à-petit puisque qu’il a été condamné à 30 ans de réclusion criminelle. A cela s’ajoute, le stresse, il y a le moral qui est bas. Parfois tu ne mange pas à ta faim, mais je ne peux pas confirmer qu’il a été emporté par une malnutrition aigue. Si vous rentrer à l’intérieur, vous constaterez que les gens sont alimentés, ils ont suffisamment d’eau, ils mangent même si ce pas dans toutes les conditions, mais ils ne meurent as de faim. Mais vous savez que les conditions carcérales sont toujours difficiles surtout que tu dois durer très longtemps là-bas », explique Dr Mamadou Oudy Bah, avant de préciser qu’« une infirmerie est installée au niveau de la maison centrale qui s’occupe des cas de paludisme, diarrhée et que les médicaments sont disponibles.

A noter que les deux corps ont été remis aux différentes familles qui ont procédé à leur inhumation.

Tidiane Diallo, correspondant régional à Labé

+224 620 44 25 83

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.