Connect with us

Tribune

Un mort de plus est un mort de trop! (Opinion)

Mes chers frères, il s’agit là de mon indignation, ma consternation et mon cri de coeur. Ah oui, trop c’est trop !

Je m’adresse aujourd’hui à tous les jeunes, peu importe d’où vous venez ou de quel bord politique vous êtes, le plus important pour moi est que nous soyons tous fils et filles de ce beau pays, la Guinée. Je m’adresse à vous avec un coeur triste et meurtri. Car un mort de plus, est un mort de trop. En effet, je voudrais d’abord m’incliner devant la mémoire de tous les jeunes arrachés à l’âge fleur de leur vie. Que Dieu leur pardonne et accepte leurs âmes dans son paradis. Amine ! Je suis de ceux qui pensent que l’histoire politique des jeunes de la la Guinée en général, et ceux de l’axe représente sans nul doute une page intarissable non seulement dans l’évolution socio-politique de notre pays, mais aussi son processus de démocratisation. Je me souviens bien aux soulèvements populaires de 2006,2007 et 2008 à travers lesquels ces jeunes ont joué un rôle incontournable. Ces soulèvements ont abouti à des grands changements auxquels nous assistons aujourd’hui. Mais très malheureusement, je constate que ce combat pour lequel nous avons consentis beaucoup de sacrifices est en voie d’être dénaturé par des politiciens qui veulent se servir de nous afin de détruire notre présent et notre avenir. Chers jeunes, la vie réserve pour nous pleins de surprises, sauvons notre vie pour le bonheur de nos familles.

Un mort de plus est un mort de trop. Aucune âme ne mérite une telle cruauté, une telle barbarie tout comme aucune âme ne constitue un sacrifice pour n’importe quel objectif. Jeunes de l’axe c’est un secret de polichinelle que nous soyons qualifiés de tous les noms d’oiseaux : pour les uns, c’est les jeunes de l’axe du mal, et pour les autres, c’est les jeunes de l’axe de la violence ; versus moi je préfère nous appeler les jeunes de l’axe de la démocratie et de la prospérité. Notre combat fut héroïque, nous avons payés le lourd prix. Beaucoup d’entre nous sont tombés sous les balles. Sachons qu’ils ne sont pas mort pour rien. Je prie pour le repos de leurs âmes. Ceux-ci sont mort pour la Guinée et non  pour une ethnie à plus forte raison pour un parti politique, quelqu’il soit.

Je déteste l’oppression et la violence, car une violence d’où elle vient, elle n’a que des conséquences très négatives. Mahatma Gandhi disait << La victoire obtenue par la violence équivaut à une défaite, car elle est momentanée>>. Je m’insurge contre les décombres macabres des jeunes assassinés par balle, je regrette qu’on en arrive à 98 victimes sans que justice ne leur soit rendue. Je condamne avec la dernière énergie la bavure policière, un manifestant fusillé dans une manifestation me laisse à croire que l’État a failli à son devoir de protecteur. Je déplore fermement encore une fois des enquêtes ouvertes mais jamais de conclusion pour pointer du doigt  aux responsables de ces tueries lors des différentes manifestations, qu’ils soient parmi les forces de l’ordre ou des intrus parmi les manifestants. Sachons qu’un mort de jeune dans une manifestation est un recul de la démocratie dans notre pays. Je condamne le recours à la violence dans une manifestation, car elle dénature le sens de notre combat. Une manifestation civilisée est une avancée de la démocratie. Cependant les discours va-t-en-guerre ne nous mènent nulle part. Ils ont pour seul but de servir aux salles besognes des pyromanes. Ceux qui dans une large mesure utilisent cette formule de violence pour arriver à leur fin, répondront devant l’histoire de ce pays. Comme dit l’autre <<Dans la vie, il y’a des moments où c’est nous décrivons l’histoire, et il y’a d’autres c’est l’histoire qui nous décrit>>. Un peu plus loin s’il faut, ajoute-t-il choisir entre :<< avoir peur de Dieu et avoir peur de l’histoire, il faut avoir peur de l’histoire. Car l’histoire ne pardonne pas >>. Cela étant, il est important qu’à un moment donné que nous fassions une prise de conscience pour se demander sur la raison pour laquelle nous nous battons : Est-ce pour un homme ? Une communauté ? Ou pour une conviction légitime ? Je préfère la dernière.

Chers jeunes, refusons de croire que le bonheur viendra du ciel. Refusons de croire que si tu n’es pas avec moi tu es forcément contre moi. Refusons de croire que l’ennemi du peulh c’est le malinké, que l’ennemi du soussou c’est le forestier, et vice-versa. Refusons qu’on soit manipuler par des gens de mauvaise foi. Des gens qui ne se battent que pour leurs propres intérêts égoïstes ; des gens qui n’ont presque pas d’état d’âme, qui ont le cailloux à la place de leur coeur. Nous avons un patrimoine en commun, la Guinée.

Enfin, je suis convaincu que cette parole n’est pas celle d’un prophète ni d’un Messi. Cependant vous n’êtes pas obligés d’y croire. Mais, je suis celui qui est capable de dire les cinq vérités. Car tôt ou tard  celle-ci éclatera au grand jour, vous saurez qui vous a menti. Ce jour sera trop tard pour décider. Retenons ceci dit, que « la force et la violence peuvent quelque chose mais pas toujours tout ». Et que si  » nous ne nous aimons pas comme des frères, nous serions traités comme des idiots  ». Ensemble faisons une prise de conscience, la Guinée d’aujourd’hui et de demain nous appartient tous.

Aly Souleymane Camara

Analyste politique et professeur de philosophie

 

Print Friendly, PDF & Email
Continuer la lecture
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Suivez-moi sur Facebook

Suivez-moi sur Twitter

  • Mali : Boubou Cissé est nommé chef du gouvernement 22 avril 2019
    Le ministre malien sortant de l'Economie et des Finances a été nommé Premier ministre en charge de former un nouveau gouvernement "de large ouverture".
  • Au Soudan, la rue renvoie l'armée dans les casernes 21 avril 2019
    Sous la pression de la rue, l'armée soudanaise annonce vouloir transmettre le pouvoir aux civils "dans l'intervalle d'une semaine". Environ 100 millions d'euros sont saisis au domicile du président déchu Omar el-Béchir.
  • Le Sri Lanka endeuillé : près de 300 morts dans des attaques 21 avril 2019
    Une série d'attaques visait des hôtels et des églises de la capitale du Sri Lanka, Colombo. C'est la plus grave violence que le pays enregistre depuis la fin de la guerre civile en 2009.
  • La religion, à quoi ça sert? 21 avril 2019
    Un philosophe nous explique les fonctions de la religion pour l'Homme. Et que science et croyance en dieu ne sont pas forcément contradictoires.
  • Migration : le drame des tombes anonymes 20 avril 2019
    La plupart des corps repêchés en Mer Méditerranée ne seront jamais identifiés par manque d'informations ou de volonté des autorités. Pour les familles, il est impossible de tourner la page et de faire son deuil.
  • Mali : qui pour succéder à Soumeylou Boubèye Maïga ? 19 avril 2019
    Le premier ministre du Mali a démissionné jeudi soir face à la colère de la population qui en a assez de l'insécurité qui règne dans le pays.
  • Penser dieu, penser la religion 19 avril 2019
    Entretien avec un professeur de philosophie pour mieux comprendre l'idée même de religion, quelles "fonctions" elle remplit et sur une représentation d'un dieu sans rites religieux.
  • Emission spéciale: qu'est-ce que la religion? 19 avril 2019
    Nous profitons des jours fériés en Allemagne, à l'occasion de Pâques, pour réfléchir à la foi, à ses fonctions dans les sociétés humaines, à son rapport avec la science.
  • Référendum en Egypte pour asseoir le pouvoir du président 18 avril 2019
    Pendant 3 jours, les Egyptiens sont appelés à se prononcer sur une révision constitutionnelle, qui pourrait permettre au président Abdel Fattah al-Sissi de rester au pouvoir jusqu'en 2030.
  • Réactions à Goma après la mort d'Ignace Murwanashyaka 18 avril 2019
    L’ancien chef politique des FDLR condamné en Allemagne pour des crimes commis par son mouvement en RDC est décédé. Réactions.
  • Le Maroc toujours silencieux face aux manifestations en Algérie 18 avril 2019
    Alors que l'Algérie bouillonne, le Maroc se tait. Un mutisme qui en dit long sur les relations tendues entre les deux voisins, avec, en toile de fond, le conflit au sujet du Sahara Occidental. 
  • LDC : Tottenham qualifié au terme d'un match dantesque 18 avril 2019
    Bien que battus par Manchester City (4-3), les Spurs se sont qualifiés pour les demi-finales de la C1, et affronteront l'Ajax. De son côté, Liverpool est allé gagner à Porto (1-4) et jouera contre le FC Barcelone.
  • Soudan : Omar el-Béchir en prison pour calmer la rue 17 avril 2019
    Le Conseil militaire a annoncé le transfert de l'ex-président Omar el-Béchir dans une prison de la capitale. Un geste parmi d'autres qui visent à apaiser la contestation dans la rue.
  • Ignace Murwanashyaka mort en Allemagne 17 avril 2019
    Ce ressortissant rwandais vivait en exil en Allemagne depuis une trentaine d'années et était poursuivi pour des crimes commis en RDC. Âgé de 55 ans, Ignace Murwanashyaka était jugé pour son rôle en lien avec les FDLR.
  • Mali : Ibrahim Boubacar Keïta peine à convaincre 17 avril 2019
    Beaucoup de Maliens jugent les annonces faites par le président lors de son allocution télévisée insuffisantes.
  • Burkina : la main tendue de Compaoré suscite des doutes 17 avril 2019
    Depuis la Côte d'Ivoire où il est en exil, Blaise Compaoré se dit prêt à soutenir le pouvoir à Ouagadougou dans sa lutte contre le terrorisme. L'opinion publique reste divisée.
  • Juve & Ajax: "des enfants qui jouent comme des adultes" Erik ten Hag 17 avril 2019
    Après le Real, triple tenant du titre, c'est l'équipe de Ronaldo, le monsieur Ligue des champions que Frenckie De Jong et sa bande ont laissée au tapis. Douze ans après,le club néerlandais retrouve les demi-finales.
  • Dieselgate : l'ex PDG de Volkswagen risque 10 ans de prison 16 avril 2019
    Martin Winterkorn a été inculpé de fraude aggravée dans l'affaire du Dieselgate, lorsque le constructeur avait truqué ses véhicules pour les faire paraitre moins polluants.
  • L'UA prudente en Algérie mais ferme au Soudan 16 avril 2019
    L'Union africaine a imposé un ultimatum aux militaires soudanais pour quitter le pouvoir. Mais en Algérie où la rue maintient la pression, l'UA s'est limitée à un appel au dialogue pour appliquer des réformes rejetées.
  • Citation de la semaine 16 avril 2019
    "Les changements climatiques ont un impact sur les abeilles à cause de la hausse des températures. Elles peuvent s'adapter à certaines températures, mais au-delà, leur survie est menacée."( Kiatoko Nkoba,ICIPE)