Mory Condé, MATD, annonce : sur un budget de 1.200 milliards gnf, 500 ont été décaissés à date…

Le patron du Ministère de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation (MATD) s’est prononcé hier soir sur les ondes de la télévision nationale. Mory Condé, à l’image de son homologue de la Sécurité et de la protection civile, a fait un briefing sur des projets réalisés au compte du budget annuel reçu par son département.

Avec un taux d’exécution de 40% de ce budget, le ministre Mory Condé a annoncé que plusieurs chantiers seront ouvert dans les régions, préfectures et sous-préfectures de la Guinée. Pour ce faire, un montant est déjà prévu, montant qui devra conduire ces travaux afin de pouvoir accueillir l’ensemble des services prefectoraux dans ces localités. 

« Comme tout département, nous avons au budget initial d’un montant de mille deux cents milliards de francs guinéens (1.200.000.000 000 gnf). Et depuis le mois d’octobre, nous sommes à un taux d’exécution de 40% de ce budget. À date, le ministère a pu décaisser environ 500 milliards de francs guinéens. Il y a aussi à peu près 600 autres milliards qui sont engagés mais qui n’ont pas pour le moment été payés», a tout rappelé le ministre avant d’indiquer qu’au compte de l’année 2022, une prévision de 35 milliards francs guinéens a été faite pour l’exécution des travaux de construction, de reconstruction et de rénovation. 

« Vous avez  le bloc administratif de Coyah qui va sortir de terre, le bloc préfectoral de Forécariah qui sera achevé et celui de Boffa lui sera reconstruit. Vous avez également le bloc administratif de Gaoual et la résidence du préfet, ainsi que celui de Koundara. Ensuite, les travaux ont aussi été engagés pour les postes frontaliers», a indiqué le ministre Mory Condé. 

« Au compte de l’année 2022, nous avons une prévision de 35 milliards francs guinéens pour faire ces travaux. Et sur cette liste, vous avez  le bloc administratif de Coyah qui va sortir de terre, le bloc préfectoral de Forécariah qui sera achevé et celui de Boffa lui sera reconstruit. Vous avez également le bloc administratif de Gaoual et la résidence du préfet, ainsi que celui de Koundara. Ensuite, les travaux ont aussi été engagés pour les postes frontaliers», poursuit le ministre Mory Condé. 

Dans le cadre de la célébration des fêtes d’indépendance de la Guinée, le Gouvernement d’Alpha Condé avait engagé un vaste chantier de construction des blocs administratifs dans les régions,  préfectures et sous-préfectures. Cependant, il ressort d’après l’immersion gouvernementale, que certaines localités n’ont bénéficié de ce programme. C’est pourquoi celui-là qui porte la voix des collectivités territoriales n’a pas manqué d’annonces afin de compenser ces vides. 

« Les quelques rares localités qui ont connu des investissements lors des festivités tournantes, les travaux effectués n’ont pas été de qualité. Aujourd’hui lorsque vous revenez pour voir ces travaux réalisés, la plupart ne sont plus utilisables. Après notre retour de l’immersion gouvernementale, un rapport a été fait et remis au Président qui a pris acte. Maintenant au niveau des différents départements sectoriels, les planifications ont été faites.  Spécifiquement au niveau du ministère de la décentralisation et pour ce qui concerne la région de N’Zérékoré par exemple, c’est au niveau de Macenta, Beyla, où l’État a un problème de représentativité au niveau des blocs administratifs. Et tout de suite, nous avons planifié dans les actions à réaliser, la construction d’un bloc administratif pour pouvoir accueillir l’ensemble des services préfectoraux dans chacune de ces localités. Au niveau de la région de Kankan où ces infrastructures ont été réalisées, nous avons trouvé par exemple à Mandiana que l’ancien bloc administratif dans un état piteux. Nous avons engagé des travaux de rénovation. Au niveau de la région de Labé qui n’a pas connu d’investissements pendant ces festivités tournantes, nos équipes sont actuellement en train de travailler pour la construction des blocs administratifs des préfectures de Labé, Tougué, et la rénovation du gouvernorat et d’autres travaux connexes sont prévus», a-t-il promis.

Rappelons que Mory Condé est le quatrième ministre à se prêter à cet exercice, après les passages d’Alphonse Charles Wright de la Justice et des droits de l’homme, celui de la Défense nationale, mais aussi de Bachir Diallo de la Sécurité et de la Protection civile.

Sâa Robert KOUNDOUNO

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.