Connect with us

Societé

Mory Sangaré : “nous sommes très avancés dans les négociations. J’ai vu les deux SLECG” 

Published

on

La rencontre entre le gouvernement et les syndicalistes n’a pas donné grand-chose lundi à la Fonction publique.

Malgré l’absence de l’équipe du général Aboubacar Soumah, les autorités éducatives ont dit avoir considéré Oumar Tounkara, Mohamed Bangoura et Aboubacar Sylla, tous exclus, comme les représentants du Syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée (SLECG) piloté par  Soumah.

Au sortir de la rencontre qui a duré plusieurs heures, le ministre en charge de l’éducation, Mory Sangaré a indiqué que les négociations vont bon train.

« Nous sommes très avancés dans les négociations, ça va dans le bon sens. Nous espérons que demain (mardi), par la grâce de Dieu, nous pourrons vous dire tout ce qui s’est passé. Moi je n’ai pas vu de résistance dans les deux camps (Gouvernement-Syndicat), plutôt, j’ai vu un engagement dans le sens de l’amélioration des conditions de vie et de travail des enseignants », dit-il. Ajoutant qu’il n’a pas remarqué l’absence des syndicalistes dans la salle.

« Moi, j’ai vu les deux SLECG et d’autres syndicats. Donc, si vous dites qu’il y avait des absents ? Est-ce que ce sont tous les syndicalistes qui devraient assister à cette réunion-là ? Je me pose cette question. Mais que le syndicat soit représenté, ça c’est une bonne chose ».

Oumar Tounkara, deuxième secrétaire général adjoint exclu du SLECG, a dit avoir représenté l’équipe d’Aboubacar Soumah. Soutenant ensuite que « les négociations ont porté sur le point deux de protocole d’accord et des plateformes déposées par les autres syndicats (…) il y a le respect de l’engagement que le président de la République a pris devant tous les Guinéens lors de son adresse le 31 décembre 2019 à savoir la revalorisation des primes et le reversement des montants issus du recensement des enseignants fictifs, au compte des enseignants en activité.

Moi, je représente le SLECG 1. Je ne parlerais de tel ou de tel. Moi j’ai été élu par l’ensemble des enseignants de Guinée c’est-à-dire des 33 préfectures et des 5 communes de Conakry. Donc, quand l’intérêt national est en jeu, l’intérêt des enseignants est en jeu, j’ai appris le communiqué à la radio nous conviant ici, je me suis présenté parce que je ne défends pas un individu ou un groupe d’individu, je défends la cause des enseignants de Guinée, de tous les syndicats de Guinée… Le SLECG 1 c’est le SLECG dirigé par Aboubacar Soumah et le SLECG 2 c’est celui dirigé par Dame Kadiatou Bah (…) Je ne représente pas Aboubacar Soumah, je représente l’ensemble des enseignants guinéens. Ne personnalisé pas le débat », a-t-il martelé.

Le chargé de communication du SLECG d’Aboubacar Soumah, Adrien Gbamy a confié au téléphone que sa structure n’a pas été invitée à cette rencontre.

« On a été surpris de voir nos camarades exclus(Oumar Tounkara, Mohamed Bangoura, Aboubacar Sylla) à cette rencontre » .

Les négociations se poursuivent ce mardi à la fonction publique entre le gouvernement et les syndicalistes.

Mohamed Cissé

+224-623-33-83-57

Print Friendly, PDF & Email
Publicités
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Publicités