Mouctar Diallo : « je ne suis mêlé ni de près ni de loin à un crime ou à une violence. J’en suis d’ailleurs victime »

Print Friendly, PDF & Email

Toutes mes actions politiques sont inscrites dans le cadre de la loi et suivant les normes démocratiques et républicaines. J’ai toujours prôné la non-violence même quand mes partisans et moi en sommes victimes. Depuis plus de 30 ans je me bats pour la justice, la démocratie, la paix, l’unité nationale et le développement. Et les preuves sont visibles.

Quand des responsables du FNDC, pour des raisons obscures, ont mis mon nom sur leur liste fantaisiste de 92 personnalités du régime du Président Alpha Condé, nous accusant de crimes de sang, je les ai immédiatement défiés de publier leurs prétendues preuves contre moi, qui en réalité n’existent pas. Et les jours qui ont suivi, mes avocats ont déposé une plainte contre eux pour diffamation, au Parquet du Tribunal de Première Instance de Dixinn. Cette plainte a été déposée, le 26 Avril 2022, avant même que le Procureur Général, Monsieur Charles Wright, ne donne suite à cette diffamation, en décidant de poursuivre certaines personnes mentionnées sur cette liste fallacieuse, dont moi-même.

Je suis à la fois surpris et indigné par cette diffamation ourdie par mes adversaires, qui vise à ternir mon image et à entamer ma réputation, mon honneur et ma dignité, et ceux de mes proches, pour des raisons politiques. Je prie Dieu, Le Juste, de faire toute la lumière autour de ces crimes. Et je me battrai pour cela.

Si la justice est véritablement la boussole du CNRD et si elle n’est pas un moyen d’élimination judicaire de potentiels adversaires ou un moyen de règlements de comptes, je suis absolument sûr qu’il y aura un procès qui aboutira à la condamnation de mes détracteurs, conformément à la loi.

Vivement la tenue rapide d’un procès apolitique, juste et équitable.

Dr. Mouctar Diallo,

Président de NFD (Nouvelles Forces Démocratiques)

Ancien Ministre.

Vendredi, le 6 Mai 2022.

1 Commentaire
  1. Balde boubacar 2 mois il y a
    Repondre

    Il n y a point à faire semblant d’être surpris,tu as soutenu le 3e mandat (en detruisant par la même occasion ton avenir politique )avec son cortège de morts,ta photo avec la pancarte sur la tête existe donc tu es aussi coupable que alpha condé qui t’a récompensé par un mépris et sa bande de tueurs.
    La roue de l’histoire tourne, chacun son tour chez le coiffeur

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.