Moussa Solano révèle : ‘’la situation était impossible pour nous de céder à une alternance’’ sous Lansana Conté

Print Friendly, PDF & Email

L’ancien ministre sous le règne du feu général Lansana Conté, Elhadj Moussa Solano s’est exprimé ce jeudi 20 août 2020 sur le non-respect de l’alternance au temps de la deuxième République. C’était en marge du lancement de sa plateforme dénommée ‘’Groupe d’action pour la paix et l’entente-GAPE’’ à la maison de la presse de Kipé Dadya dans la commune de Ratoma. Laquelle plateforme s’inscrivant dans la logique de réunir autour d’une même table tous les acteurs impliqués dans la crise sociopolitique actuelle en Guinée.

« On n’a pas refusé l’alternance. Nous n’étions pas dans les conditions de faire l’alternance, il faut que ce soit clair. Nous étions dans une situation tellement difficile, avec ce qui se passait au Mali, Liberia et autres pays. La situation était impossible pour nous de céder à une alternance. Nous sortions d’une agression rebelle mais, pour la première fois dans l’histoire », dit-il. Invitant ensuite les Guinéens au dialogue pour une sortie de crise.

« Alors, nous précisons que nous sommes inspirés par la situation que nous vivons, et nous pensons que nous pouvons dire quelque chose par rapport au dialogue dans notre pays. Ce n’est donc pas une volonté affirmée de revenir aux affaires, ce n’est pas par le dialogue qu’on revient aux affaires. On a mille solutions pour revenir aux affaires. Nous sommes les hommes politiques, nous faisons de la politique, on a plusieurs démarches. Donc, il est important qu’on se retrouve autour de la table pour négocier », a lancé l’ancien ministre de l’Administration du territoire.

Mohamed Cissé

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.