Connect with us

Culture

Musique : qui est le roi du Tongolongny Faré ?

Published

on

Charles Ibrahima Camara, connu sous son nom d’artiste ‘’Charles Tongolongny’’, est un artiste chanteur et percussionniste guinéen qui a trouvé l’équilibre parfait entre tradition et la modernité pour s’installer dans l’hexagone depuis quelques années.

Mais avant, il fait ses débuts dans la sphère musicale à partir de l’année 1994 avec le premier mouvement Rasta de Guinée (Morag Dikobi Mouna), avant de travailler avec l’un des tenanciers de la musique reggae en Guinée  Alpha Wess qui fut son maître.

En 1995, il rencontre un groupe de percussion de Boulbinet, un quartier du centre-ville de Conakry. Le temps d’un rodage, il rejoint par la suite Bolonta, un autre groupe de ballet de la banlieue (Simbayah). D’autres passages dans plusieurs groupes privés de percussions de la capitale, notamment le groupe Faretah de la Bellevue  ont marqué son parcours.

C’est finalement en 1998 qu’il décide de lancer sa propre formation musicale et de percussion qu’il dénommé Black Root Tongolongny. Le groupe a livré plusieurs prestations au Centre Culturel Franco Guinéen (CCFG), sans oublier sa brillante participation au premier festival de la biennale des percussions organisée au début des années 2000. A cela, il faut noter une longue tournée qui a commencé dans la capitale, avant de s’étendre dans toutes les villes de l’intérieur de la Guinée. L’objectif du groupe était d’imposer les instruments traditionnels, en associant les instruments modernes.  C’est ce qui a été à la base de la création de  sa propre danse intitulée ‘’Tongolongny Faré’’, en s’inspirant des danses et rythmes traditionnels Guinéens.

Décidé à exporter son talent  outre atlantique, il s’installe en Suède à partir de l’année 2009. Il commence par des cours de danse africaine  et de Djembé à Jönköping, sa ville de résidence où il fait office de professeur. Au cours des années suivantes, il engagé par une entreprise, nommée Conventus AB et spécialiste des cours de management. Sa tâche, enseigner les cours de danse comme étant une source d’énergie.

Sa vie en Suède sera également partagée entre prestations avec divers groupes, dont l’un composé de colombiens pour des spectacles dans plusieurs villes du pays et des participations à des festivals.

C’est de cette belle expérience qu’est donc née l’idée du projet d’album ‘’Allah Sembèh’’, composé de 12 titres et arrangé par le sénégalais Tapha N’Diongue. Le produit sera livré aux mélomanes guinéens à l’occasion d’un concert dédicace prévu le 15 décembre prochain au Belvédère.

Impact Events et Cass Cass Prod signent l’événement.

Bernard Leno

 

 

Print Friendly, PDF & Email
Publicités
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Publicités